Hollande éreinte Besson

le
1
Le candidat PS n'est pas dupe du soutien d'ex-ministres d'ouverture.

Dominer la finance, c'est un peu vaste, comme programme. Voire flou. Alors, parfois, François Hollande apporte des précisions qui sont autant de nouvelles propositions.

Mercredi, à Montataire, dans l'Oise, alors qu'il honorait la promesse faite en septembre dernier aux salariés de l'entreprise Still de leur rendre visite, il a détaillé une nouvelle mesure: l'interdiction faite aux entreprises financières de procéder à des LBO, le «leverage buy out», un mécanisme financier qui permet de racheter une entreprise par endettement. S'il remporte l'élection présidentielle le 6 mai, François Hollande veut réserver l'usage de ces LBO aux seuls salariés et cadres de l'entreprise concernée. «Le législateur devra revenir sur cette procédure», a annoncé le candidat socialiste aux salariés.

Réunis dans une salle prêtée par la municipalité, ils étaient plus de 200 à être venus l'écouter, dont une majorité de personnels de Still. En juillet dernier, le propriétaire ava

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4261473 le jeudi 19 avr 2012 à 15:55

    Interdictions et dépenses, les 2 mots d'ordre de fraise tagada