Hollande encourage la Tunisie, "exemple" pour les peuples arabes

le
4
FRANÇOIS HOLLANDE ENCOURAGE LA TUNISIE, "EXEMPLE" POUR LES PEUPLES ARABES
FRANÇOIS HOLLANDE ENCOURAGE LA TUNISIE, "EXEMPLE" POUR LES PEUPLES ARABES

TUNIS (Reuters) - François Hollande a encouragé jeudi le processus démocratique en Tunisie, invitant le berceau des "printemps arabes" à être une référence pour les pays voisins ayant engagé une transition politique et institutionnelle.

En visite d'Etat à Tunis, le président français a salué la "transition maîtrisée" dans ce pays, à la différence de ce qui se passe actuellement en Egypte, où le président Mohamed Morsi a été destitué par l'armée.

"Le défi qui est maintenant posé (en Egypte), c'est de tout faire pour que le processus reparte avec des élections, avec le pluralisme, avec un processus constitutionnel", a estimé François Hollande lors d'une conférence de presse.

A ses côtés, le président tunisien Moncef Marzouki a déclaré que son pays refusait "catégoriquement" l'intervention de l'armée en Egypte. Il a demandé la protection physique des leaders des Frères musulmans.

François Hollande a salué, par contraste, les efforts de la Tunisie, qui travaille encore à l'élaboration d'une Constitution qui devrait déboucher ensuite sur des élections.

"Ce qui se passe en Tunisie, c'est une transition qui est maîtrisée, organisée", a-t-il souligné.

"Je ne veux pas donner des leçons, m'ingérer dans la situation politique de la Tunisie, mais ce qui est clair c'est qu'il y a pour vous aussi une obligation de réussite car vous êtes une référence, un exemple, vous êtes pour beaucoup de peuples arabes ce qui a permis l'espoir. Cet espoir, il est dans vos propres mains", a-t-il ajouté.

Aux yeux du chef de l'Etat français, la leçon à tirer des troubles en Egypte est d'"agir dans le rassemblement".

François Hollande est en visite d'Etat en Tunisie jusqu'à vendredi soir.

Tarek Amara, avec Elizabeth Pineau à Paris, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • imozen le jeudi 4 juil 2013 à 19:45

    Démocratie, c'est le vote et l'acceptation du résultat du vote. Ici comme ailleurs. Si la majorité d'entre nous a voté Hollande, ceux qui ont voté Sarkozy acceptent le résultat. Idem en Tunisie.

  • dsta le jeudi 4 juil 2013 à 19:21

    Qu'il s'occupe de son pays, si toutefois il sait le faire...au lieu de donner des appréciations sur un pays piloté par des salafistes ! Encore une diversion supplémentaire pour tenter de masquer la chienlit en France...hélas pour nous !

  • G.DESJON le jeudi 4 juil 2013 à 19:16

    s'il connaissait le sujet...il ne dirait pas toutes ces bêtises. La Tunisie file hélas un mauvais coton avec une tentative de main mise sur le pays par les islamistes dits "soft" comme ennahda ou ouvertement radicaux comme les salafistes. C'est pour cela que le président tunisien doit être vert de rage de ce qui se passe en Egypte où le peuple vient de rejeter violemment les islamistes.

  • jbayart2 le jeudi 4 juil 2013 à 18:58

    TU VAS ENCORE AVALER TON CHAPEAUCERTAINEMENT QUE TU ES BIEN INFORMEPAUVRE CLOCHE