Hollande en Chine : des promesses mais peu de contrats signés

le
0
Dans de nombreux secteurs, la visite de François Hollande en Chine aura été l'occasion pour les deux parties d'affirmer leur intention d'aller plus loin ensemble, mais les industriels ont encore souvent une rude route devant eux.
o Nucléaire

Dans ce secteur, pas de commandes de nouveaux réacteurs, malheureusement, mais l'on se félicite d'accords qui réaffirment l'importance du partenariat franco-chinois, après quelques turbulences. Ainsi, la déclaration tripartite EDF-Areva-CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Company) pose la volonté d'étudier en commun un nouveau réacteur de 3e génération franco-chinois et cite la perspective d'une phase 2 pour l'EPR de Taishan, avec peut-être à terme deux réacteurs de plus. Areva engrange aussi une lettre d'intention sur l'aval du cycle, qui ouvre la voie à des discussions commerciales sur la fourniture d'une usine de retraitement des combustibles usés. Le groupe a par ailleurs confirmé l'avancement de ses di...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant