Hollande en Australie : 22 heures dans son bureau volant

le
13
Hollande en Australie : 22 heures dans son bureau volant
Hollande en Australie : 22 heures dans son bureau volant

En l'espace de six jours, il va passer plus de quarante heures dans son avion. Avec escale, à l'aller et au retour, à Singapour. François Hollande a vite adopté l'Airbus A330, longtemps surnommé Air Sarko One parce que l'ex-président UMP l'avait racheté et aménagé pour 180 M¤ en 2010. Un petit palace flottant d'une soixantaine de mètres de long dans lequel le chef de l'Etat et ses invités ont leurs habitudes...

Première d'entre elles pour le président : venir saluer les passagers, un savant mélange de ministres, patrons, conseillers et parfois journalistes, avant le décollage. Une composition que le président valide lui-même sur proposition de son cabinet et du protocole. « Ce n'est pas facile car les places sont peu nombreuses », souligne-t-on à l'Elysée. Soixante au total, et le président aime quand c'est plein. Cela vaut mieux, avec un réservoir de 139 000 litres de kérosène et autant de rejet de CO²...

Fabius en chaussons

Au plus près des appartements du président sont placés les ministres : ils seront cinq pour le Pacifique, dont Laurent Fabius (Affaires étrangères), un habitué de l'Airbus où il n'est pas rare de le croiser en... chaussons. Tout comme Jean-Yves Le Drian (Défense), qui peut, lui, se mettre à l'aise... en chaussettes. Plus loin dans la partie accompagnateurs sont installés les éventuels journalistes et les conseillers.

En vol, place au travail. « Dans l'Airbus, le président est comme dans son bureau à l'Elysée », relève un habitué. Pendant les vingt-deux heures de vol aller, le président a prévu de relire ses nombreuses prises de parole. Tout en restant connecté à la France. Car Hollande peut recevoir SMS et e-mails grâce à son ordinateur de bord et passer des appels téléphoniques. Les dépêches lui sont régulièrement transmises. C'est d'ailleurs dans cet avion que Hollande a appris, en septembre, l'enlèvement d'Hervé Gourdel.

Restent les repas précédés d'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 11881561 le jeudi 13 nov 2014 à 17:14

    Il s envoi en l air a nos frais !

  • M2091786 le jeudi 13 nov 2014 à 11:15

    (idéo-)logiquement il aurait du y aller en train: ça nous aurait fait des vacances!

  • miez1804 le jeudi 13 nov 2014 à 11:04

    On a crié au scandal à l'epoque, mais tout compte fait ce n'est pas si mal le Bling-Bling!

  • ppetitj le jeudi 13 nov 2014 à 10:06

    Comment utiliser une chose que l'on a critiquer...C'est le PS

  • M5477351 le jeudi 13 nov 2014 à 09:41

    Qu'il y reste et par la même occasion qui rejoingne la planète Mars y nous manquera pas

  • M156470 le jeudi 13 nov 2014 à 09:29

    Il remonte dans les sondages, sans doute les mêmes sondés qui placent en tête Jack Lang et Noah... Des connaisseurs quoi !!!

  • janaliz le jeudi 13 nov 2014 à 09:27

    Un bureau ou un lup.anar...

  • M156470 le jeudi 13 nov 2014 à 09:23

    Et s'il se trompait de destination... La comète, un excellent lieu d'atterrissage et la certitude d'un non retour ! Good bye le MOU !!!

  • M7361806 le jeudi 13 nov 2014 à 09:08

    merci SARKoSY

  • frk987 le jeudi 13 nov 2014 à 09:04

    y a plus de missiles sol air ????????????