Hollande en Arabie saoudite, un«partenaire de référence» pour la France

le
6
Hollande en Arabie saoudite, un«partenaire de référence» pour la France
Hollande en Arabie saoudite, un«partenaire de référence» pour la France

François Hollande a choisi l'Arabie saoudite pour son dernier déplacement de 2013. A la veille de ses voeux aux Français, le président de la République est arrivé ce dimanche dans le royaume, où il se rend pour la deuxième fois depuis le début de son quinquennat, pour évoquer d'alléchants enjeux commerciaux ainsi que les crises qui secouent le Moyen-Orient.

Rencontres avec Hariri et le chef de l'opposition syrienne

Accueilli par le prince héritier Salmane ben Abdel Aziz, François Hollande a été reçu par le roi dans son luxueux palais de Rawdat Khurayim, à 60 km au nord-est de Ryad. Un entretien au cours duquel le souverain saoudien a souligné «les positions convergentes» des deux pays sur la Syrie, l'Iran et les autres crises régionales, selon l'entourage du président français.

Ryad, ajoute-t-on côté français, fait désormais figure de «partenaire de référence» pour la France. «Depuis plusieurs mois, notre coopération s'est renforcée. D'abord par une compréhension commune des crises régionales», a confirmé le président de la République, lors d'une conférence de presse.

Deux jours après un attentat sanglant à Beyrouth (Liban) et en plein regain de tension en Egypte, le chef de l'Etat français devait profiter de sa visite pour rencontrer l'ex-Premier ministre libanais Saad Hariri et le chef de l'opposition syrienne Ahmed Jarba.

«Notre premier partenaire commercial au Moyen-Orient»

Autre objet de ce déplacement, les enjeux commerciaux. Et sur ce plan, a constaté François Hollande lors de sa conférence de presse, «les progrès sont considérables». «L'Arabie saoudite est notre premier partenaire commercial au Moyen-Orient et la France y est le troisième investisseur étranger», a rappelé le chef de l'Etat. Les échanges ont dépassé les 8 milliards d'euros en 2013 dont 3 milliards d'exportations françaises, même si la balance reste structurellement déficitaire compte tenu des importations ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7523987 le dimanche 29 déc 2013 à 20:13

    Hollande sait-il que c'est un pays réactionnaire et le plus intégriste au monde (plus que l'Iran !!!!). Quel faux c.......

  • pierry5 le dimanche 29 déc 2013 à 20:04

    On haïssait un dictateur d'un pays proche qui avait pourtant fait beaucoup pour son pays lequel depuis qu'il est parti va à l'eau et on déroule le tapis rouge pour un des régime les plus totalitaires au monde.

  • M2280901 le dimanche 29 déc 2013 à 19:12

    LE PORCINET aime bien les arabes en France et ailleurs , qu'il s'occupe des français , les vrais

  • NYORKER le dimanche 29 déc 2013 à 17:29

    Qu'est-ce qu'on ferait pas croire pour maintenir un cours de baril hauT . En plus le rapport de ce monsieur comme vous pouvez le voir et un type de chez Total !!! son point de vue est naturellement tout à fait impartial...

  • NYORKER le dimanche 29 déc 2013 à 17:27

    Du pétrole ? y'en a encore pour des décennies

  • yt75 le dimanche 29 déc 2013 à 14:32

    A propos de pétrole, ci dessous les principaux graphiques de la dernière synthèse gaz et liquides de Laherrère (ancien patron techniques d'exploration du groupe Total), et lien vers pdf : http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopic.php?f=7&t=28903 (de schiste et bitumineux inclus) Que dire d'une époque incapable de simplement énoncer le fait que l'on est dans un monstrueux choc pétrolier ne faisant hélas que commencer ?