Hollande dit sa confiance dans la croissance chinoise

le
5

PEKIN, 2 novembre (Reuters) - François Hollande a dit lundi sa confiance dans la croissance de l'économie chinoise, qui conserve selon lui des "ressorts puissants" et trouvera des relais dans la transition énergétique et les nouvelles technologies. Contre toute attente, l'activité manufacturière s'est contractée en octobre en Chine, et ce pour le troisième mois d'affilée, laissant craindre à nouveau une croissance au ralenti au quatrième trimestre en dépit de la vague de mesures de relance économique prises ces derniers temps. ID:nL8N12W0TY "J'ai confiance dans la croissance de l'économie chinoise", a dit le président français lors d'une conférence de presse avec son homologue Xi Jinping, à Pékin. "Cette croissance a encore des ressorts puissants et aujourd'hui cette croissance pourra trouver un nouveau rythme grâce à la transition énergétique, grâce aux nouvelles technologies, grâce à ce que l'accord de Paris pourra lui-même contenir", a-t-il ajouté, en soulignant que "nous voulons continuer à investir en Chine". François Hollande a entamé une tournée asiatique de trois jours en Chine, acteur central de l'accord espéré à la Conférence sur le climat de décembre à Paris, puis en Corée du Sud, où aucun président français n'est allé depuis quinze ans. ID:nL8N12T577 (Bureau de Pékin avec Jean-Baptiste Vey à Paris, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le lundi 2 nov 2015 à 18:22

    On est dans la croissance du mensonge et des âneries.

  • JODHY le lundi 2 nov 2015 à 13:03

    ces gens nous prennent vraiment pour des qu'on

  • JODHY le lundi 2 nov 2015 à 13:02

    il est vrai qu'il est super économiste " la courbe du chomage va s'inverser "

  • jyth01 le lundi 2 nov 2015 à 12:54

    Ouais, quand un spécialiste de cette dimension fait un diagnostique et un pronostique, on ne peut qu'adhérer. Si en plus il s'exprime en Mandarin, l'élite chinoise comprendra.

  • boudet le lundi 2 nov 2015 à 12:32

    ENORME soutien d'un président à l'économie. Par retour d'expérience la croissance va peut être revenir dans 3 ou 4 ans comme pour le chômage en France qu'il a vu refluer dès son élection en 2012.