Hollande diffère l'adaptation du projet PS

le
3
VIDÉOS - Le candidat socialiste à la présidentielle propose une baisse de 30% du salaire du chef de l'État et des ministres.

Le choix des mots est important. À six mois de la présidentielle, l'équation de la gauche est plus difficile que prévu : promettre le changement, mais rester raisonnable ; maintenir les objectifs du projet socialiste tout en intégrant les contraintes de la situation... Face à la crise qui s'aggrave, François Hollande, qui était lundi invité du 20 heures de France 2, doit adapter son discours, sans donner quitus au gouvernement, sans s'enfermer dans l'opposition. Mercredi, il interviendra à nouveau, après un colloque autour d'économistes intitulé «Comment sortir de la crise».

François Hollande est prudent sur le contexte: «Je ne parle pas de faillite [comme le premier ministre]. Je ne prends pas des mots qui ne correspondent pas à la situation», a-t-il déclaré en parlant d'un «redressement» à faire de l'économie. Mais sans attendre, la rigueur s'impose déjà dans la campagne. Le candidat du PS assume désormais le mot, «à condition de lui donner...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4630217 le mardi 8 nov 2011 à 09:41

    A force de copier Mitterrand notre petit François trouvera comme son mentor d' autres sources pour ce rémunérer...Mais ce parangon de vertu espère impressionner la main sur le coeur le bon peuple .

  • alains83 le mardi 8 nov 2011 à 09:19

    La Grande braderie du "PS" Holland à 4,5 paye par moi plus autres....lamentablement socialiste......M'enfin.....

  • mlaure13 le mardi 8 nov 2011 à 00:32

    Il ne suffit pas d'aboyer...encore faut-il être cohérent avec les réalités...ce qui ne semble pas être la "tasse de thé" du PS !!!...