Hollande dénie à Sarkozy le statut de victime

le
0
Hollande dénie à Sarkozy le statut de victime
Hollande dénie à Sarkozy le statut de victime

PARIS (Reuters) - François Hollande a lancé à Nicolas Sarkozy qu'il ne pouvait en aucun cas se faire passer pour une victime, lors du premier échange un peu relevé du débat télévisé mercredi entre les finalistes du second tour de l'élection présidentielle en France.

Le président sortant a engagé le débat en vantant ses qualités de rassembleur et en insistant sur l'absence de violence sociale pendant son quinquennat.

"Je n'ai évidemment pas le seul mérite mais je ne veux pas être le seul coupable non plus, M. Hollande", a-t-il dit.

Il a dénoncé ensuite les attaques dont il estime avoir été la victime, notamment de la part des syndicats, la CGT en tête.

"Quand on défile derrière le drapeau rouge, avec la faucille et le marteau, est-ce que c'est l'esprit de rassemblement ?" a-t-il demandé.

Le candidat de l'UMP a ensuite reproché à ses adversaires politiques de l'avoir comparé à "Franco, Pétain, Laval, et pourquoi pas Hitler".

"M Sarkozy, vous aurez du mal à passer pour une victime, pour l'agneau qui vient de naître", a répliqué François Hollande avant de faire valoir que lui aussi avait été copieusement critiqué durant la campagne électorale.

"J'ai eu droit à tous les animaux des zoos", a-t-il dit.

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant