Hollande demande un choix clair dès le premier tour

le
0
Avant même le premier tour de la primaire PS, le favori des sondages se voit déjà en campagne contre Sarkozy.

Toulouse pour le symbole. C'est là que François Hollande a choisi de tenir son dernier meeting de campagne pour la primaire socialiste. C'est là aussi où François Mitterrand achevait les siennes. «Je connais de grandes campagnes qui se sont terminées à Toulouse, assez peu à Japy», notait un proche de Hollande en allusion au dernier meeting parisien de Martine Aubry. Jeudi, certains militants gardaient encore un souvenir ému des passages de François Mitterrand. «En 1988 pour la présidentielle, il y avait 50.000 personnes. Il y avait même des gens de droite qui étaient venus voir.» Rien de cela jeudi soir à Toulouse.

Primaire oblige, le public est hollando-hollandais, quelque 3.000 personnes selon les organisateurs, dont les principaux soutiens de François Hollande comme Jean-Marc Ayrault, patron des députés PS, Gérard Collomb, le maire de Lyon, Robert Hue, l'ancien premier secrétaire du PC et surtout Jean-Pierre Bel, premier président socialiste du Sénat à qui l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant