Hollande demande l'arrêt des bombardements russes soutenant al-Assad en Syrie

le
1
Hollande demande l'arrêt des bombardements russes soutenant al-Assad en Syrie
Hollande demande l'arrêt des bombardements russes soutenant al-Assad en Syrie

En direct sur France 2 et TF1, François Hollande a demandé ce jeudi l'arrêt des bombardements russes en Syrie soutenant Bachar al-Assad. «Nous devons faire en sorte que Bachar al-Assad quitte le pouvoir et en ce moment, aidé par les Russe, il agit et massacre une partie de son peuple, même s'il agit contre un certain nombre de terroristes», a estimé le président, avant d'asséner : «Je demande que les actions russes puissent s'arrêter». 

François Hollande suit là, la ligne de son ancien chef de la diplomatie. Mercredi, Laurent Fabius jugeait Moscou et Téhéran «complices» des horreurs du régime syrien. 

Les négociations de la dernière chance à Munich

L'annonce de Hollande intervient alors que la Russie s'est dite, mercredi, prête à discuter d'un cessez-le-feu. Les principaux acteurs du dossier syrien sont ce jeudi à Munich (Allemagne) pour évoquer cette possibilité. Moscou est soupçonné de vouloir pousser son avantage sur le terrain militaire et diplomatique, et renforcer le régime de Bachar al-Assad avant une hypothétique reprise des pourparlers de paix de Genève.  Les Occidentaux reprochent aux Russes d'avoir torpillé le processus de paix intersyrien la semaine dernière en menant des raids aériens massifs contre les rebelles les plus modérés. L'opposition syrienne réclame un cessez-le-feu avant de reprendre ces négociations reportées pour le moment au 25 février. Depuis le 1er février, Damas, appuyé par les bombardiers russes, mène une offensive majeure contre Alep , qui a pris en étau les rebelles cantonnés dans les quartiers est. 

Les Etats-Unis, de leur côté, ont accusé jeudi la Russie d'avoir «exacerbé» le conflit en Syrie. «C'est le soutien russe au régime (du président syrien Bachar al) Assad ces derniers mois, et plus récemment lors du siège d'Alep, qui a exacerbé, intensifié le conflit», a déclaré le porte-parole du département d'Etat Mark Toner.

Face à toutes ces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.guer il y a 12 mois

    pauvre Hollande qui n'a toujours pas compris que, dans une guerre comme dans une révolution, il y a toujours des tués