Hollande défendra lundi sur France Inter ses priorités pour 2015

le
12
HOLLANDE DÉFENDRA LUNDI SUR FRANCE INTER SES PRIORITÉS POUR 2015
HOLLANDE DÉFENDRA LUNDI SUR FRANCE INTER SES PRIORITÉS POUR 2015

PARIS (Reuters) - François Hollande sera lundi matin l'invité de France Inter où il compte présenter et défendre durant deux heures ses priorités pour l'année 2015, a-t-on appris vendredi dans son entourage.

"Le président de la République a accepté l'invitation de France Inter pour répondre à toutes les questions des journalistes et des auditeurs de la radio sur les priorités de l'année 2015", explique-t-on.

Le chef de l'Etat accordera trois entretiens thématiques, (économie, politique et international) et répondra en fin d'émission aux questions des auditeurs.

"Il y aura beaucoup de précisions et de compléments qui seront apportés par rapport à son programme d'action pour 2015 et le président de la République aura à coeur de montrer que cette année 2015 est placée sous le signe de la combativité", assure-t-on encore à l'Elysée.

Cette prise de parole, quelques heures avant le premier conseil des ministres de la rentrée, sera l'occasion pour le président de la République de donner des précisions sur la loi sur la croissance préparée par le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, la réforme du service civique encore le plan de relance de la Commission européenne.

François Hollande a placé mercredi ses troisièmes voeux présidentiels du Nouvel an, dépourvus d'annonces, sous le signe de l'audace et de l'action, promettant pour 2015 des avancées "dans tous les domaines et pour tous".

Lors de cette traditionnelle intervention télévisée, le chef de l'Etat a dit vouloir "en finir avec le dénigrement et le découragement" alors que le Parti socialiste s'attend à de nouvelles défaites électorales aux élections départementales en mars et régionales en décembre.

(Julien Ponthus, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 3 jan 2015 à 19:31

    Gad Elmaleh nous dit dans son sketch : j’ai rêvé d’une banque...On pourrait dire, nous rêvons d’une France sans rentier/ politicard/mafieux... J'en profite pour vous souhaiter à TOUS, et qqs soient nos dissensions, la meilleure année possible...Tuons NOUS tous...il parait que Dieu reconnaîtra les siens ...???:-)))

  • M4098497 le vendredi 2 jan 2015 à 16:59

    Sa priorité C'EST LE CHOMAGE ! et SON ENNEMI C'EST LA FINANCE ! c'est pour cela qu'il n'inversera pas la courbe du chômage et qu'il arrêtera la TAXE à 75%

  • mlaure13 le vendredi 2 jan 2015 à 16:39

    s’en bat les K…et avec d’autres: Hollande, 32 ans de droits pour 3 de travail (?) à la Cour des comptes : retraite de 5 000 €/bruts/mois; s'ajoutent 6 000 € /fonctions locales, puis 6 800 €/ de parlementaire, et 6 000 €/ retraite de Pdt de la République, encore 12 000 € (futur) membre du Conseil constitutionnel !...Soit + de 35 000 €/mois. Belle la vie de nos Élus politicards mafieux...Moyenne en France 1250€ cherchez l’erreur … ?!!!

  • M7093115 le vendredi 2 jan 2015 à 15:40

    Qui peut encore perdre son temps à écouter cet inutile absolu

  • mipolod le vendredi 2 jan 2015 à 14:15

    Est-ce que le compte pénibilité des auditeurs de France-Inter sera comptabilisé pour leur retraite ?

  • M8252219 le vendredi 2 jan 2015 à 14:04

    35000 fonctionnaires de plus en 2013 c'est ça le sens des économies!!

  • sarestal le vendredi 2 jan 2015 à 13:28

    Le président des forces obscures.

  • janaliz le vendredi 2 jan 2015 à 13:22

    Au secours ! Il monopolise les ondes maintenant ! Heureusement je n'écoute pas F.I ! Si jamais j'avais eu envie, je crois que là, je suis vacciné ! A décompter des heures des candidats socialistes pour la prochaine campagne !

  • boudet le vendredi 2 jan 2015 à 12:48

    production manufacturière française en forte baisse pendant que celle de l'Europe augmente. De quoi rejoindre son optimisme !!!

  • M8609467 le vendredi 2 jan 2015 à 12:40

    il va encore rabâcher le même discours, on a marre de lui, il faudrait qu'il démissionne pour le bien de la FRANCE.