Hollande décore Rocard : supplique pour la popularité

le , mis à jour le
0
Le chef de l?État a remis à l?ancien Premier ministre la grand-croix de la Légion d?honneur.
Le chef de l?État a remis à l?ancien Premier ministre la grand-croix de la Légion d?honneur.

Tous ceux que la gauche au pouvoir compte encore comme poids lourds arrivent dans la majestueuse salle des fêtes de l'Élysée aux alentours de 18 heures. Le Premier ministre Manuel Valls, son conseiller politique Yves Colmou, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, la ministre de la Santé Marisol Touraine, le président de la région Ile-de-France Jean-Paul Huchon, le secrétaire général de l'Élysée Jean-Pierre Jouyet, le directeur de cabinet du Palais Thierry Lataste?

Au jeu du name dropping, on pourrait continuer longtemps ainsi, jusqu'à l'arrivée du ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, avec quelque dix minutes de retard, accompagné de son épouse. Il y a aussi l'ancien Premier ministre Lionel Jospin, le criminologue Alain Bauer, l'ancien ministre de l'Écologie de Nicolas Sarkozy Jean-Louis Borloo, et des figures médiatiques, de Christine Ockrent, arrivée en voiture jusque dans la cour de l'Élysée avec Bernard Kouchner, à Anne Sinclair, en passant par les fondateurs de L'Obs Jean Daniel et Claude Perdriel, les journalistes Jacques Julliard et Alain Duhamel? Il y a aussi le chanteur Michel Fugain, et Patrick Bruel, qui arrivera plus tard.

Tout le monde s'embrasse, se serre fort la main, se tape dans le dos à côté du buffet ? immense ? qui patiente. On a dit leurs relations tendues ? Emmanuel Macron en profite pour claquer deux bises à Manuel Valls, avant d'échanger de grands éclats de rire avec le Premier...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant