Hollande débarque dans la Silicon Valley

le
1
Hollande débarque dans la Silicon Valley
Hollande débarque dans la Silicon Valley

Bye-bye Washington, good morning San Francisco. Après avoir reçu les honneurs de Barack Obama hier à la Maison-Blanche, François Hollande poursuit sa visite d'Etat aux Etats-Unis. Avec un arrêt inédit : le président arrive ce matin en Californie pour une visite dans la Silicon Valley. Depuis François Mitterrand en 1984, jamais un président français ne s'était rendu dans le paradis mondial des geeks, ces férus de high-tech.

Le président n'a pourtant pas l'Internet comme bréviaire. Certes, François Hollande a bien un iPad dans son bureau élyséen. Mais pour lire le journal, il préfère le papier. Les discours ? Là encore, tout à la main, « à l'ancienne ». Il s'est même retrouvé décontenancé lorsqu'en marge d'un déplacement, un badaud lui a demandé s'il utilisait... Snapchat (une application qui permet d'échanger des vidéos) : « Euh, Snapchat ? Non, pas encore... »

Il se méfie d'Internet

« François Hollande est fondamentalement un homme de l'écrit », glisse un fidèle ami. Il a ainsi fallu l'implorer de relancer, en janvier, son compte Twitter, tombé en léthargie depuis son élection. Résultat, environ 603 000 followers, loin derrière Barack Obama (plus de 41 millions) mais devant le Britannique David Cameron (586 000). Même si, assure l'Elysée, « c'est lui qui écrit ses propres tweets », Hollande le reconnaît bien volontiers : il ne va pas spontanément sur Twitter. « Je regarde quand on me montre », confesse-t-il, Aquilino Morelle, son conseiller politique, et Christian Gravel, chargé de la presse à l'Elysée, jouant le rôle d'alerte. « Il y a une forme d'addiction à tout ça dont il faut absolument se prémunir », estime le chef de l'Etat effaré par « la violence » et « la propagation des rumeurs » que peut véhiculer la Toile. « Sur Internet, qu'est-ce qui est vrai ? Le pire, ce sont les attaques privées... » regrette-t-il, après avoir été confronté au gayetgate. D'autant plus que, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • iparleau le mercredi 12 fév 2014 à 16:28

    A partir de mardi la majorité silencieuse monte sur paris ! pour redonner le pouvoir au peuple ! appel á bloquer á partir de mardi soir toutes les prefectures et sous prefectures faites circulez !faites circulez !