Hollande dans une situation inconfortable

le
0
Le candidat socialiste domine la compétition mais sait que ses bons sondages finiront par s'effriter.

Les coups pleuvent. La droite se déchaîne contre lui. François Hollande encaisse. «Que montrent-ils à l'UMP?» interroge un de ses amis, le maire de Quimper, Bernard Poignant. «De l'arrogance, du mépris, de l'ironie. Les Français n'en veulent pas», veut-il croire. En attendant, le candidat du PS pour 2012 paraît sur la défensive. La période n'est pas très bonne pour lui, comme en témoigne sa mauvaise «gestion» du sommet du G20. François Hollande n'est pas encore entré en campagne présidentielle. «Il est entre deux campagnes», nuance Bernard Poignant. D'où l'impression de «trou d'air».

Cet entre-deux est inconfortable. Certes, il domine toujours la compétition. À six mois de la présidentielle, Nicolas Sarkozy est largement distancé dans l'opinion, dans des proportions jamais enregistrées. Mais l'écart est trop large pour pouvoir rester tel quel. Dans l'équipe de François Hollande, on s'est résigné à une chose : baisser. «Optiquement, la dynamique

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant