Hollande dans la Silicon Valley : "French usine à gaz"

le
1
François Hollande dans la Silicon Valley, mercredi.
François Hollande dans la Silicon Valley, mercredi.

Ça a l'air tellement formidable qu'on n'a pas trouvé de mots français pour le qualifier. Le French Tech Hub, c'est son nom, est un accélérateur de succès, une pépinière pour entreprises naissantes. Pour la dernière journée de sa visite d'État, François Hollande l'a inauguré mercredi après-midi à San Francisco. Une fois les festivités terminées, une question : une énième vitrine tricolore est-elle un carburant efficace pour inciter à l'aventure et doper la créativité ? Le French Tech Hub est une créature nourrie par plusieurs ruisseaux d'argent public. National, avec la participation - entre autres - de la Banque publique d'investissement. Régional surtout, puisqu'il est piloté par l'Agence régionale de développement de la région Ile-de-France. L'ARD : une institution qui ressemble plus à une bureaucratie plan-plan qu'au fer de lance de la France qui gagne. Son rôle ? C'est écrit en énarque dans le texte : "Favoriser l'émergence de partenariats économiques et technologiques internationaux". Le président du directoire semble d'ailleurs plus féru d'économie sociale et solidaire que de création d'entreprises en milieu concurrentiel. Cet ancien élève de l'Ena a passé près de trente ans au Crédit coopératif, dont les dirigeants s'intéressent généralement plus au grand architecte de l'univers qu'au modèle de croissance de Twitter. Sur les traces de Mitterrand ?Question réactivité, l'agence présente un bilan de son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jls.busy le lundi 24 fév 2014 à 09:43

    HOLLANDE à La Silicone Vallée, « SI LI CONS VALAIENT » fallait donc qu’il y aille…Niiiaaaeeeuuuhhh… !