Hollande creuse l'écart avec Sarkozy dans un sondage

le
6
Le président progresse de 0,5 point dans les intentions de vote au premier tour, selon une étude Ifop. Dans le même temps, François Hollande progresse de trois points.

Deux jours après son intervention télévisée consacrée à la présentation de nouvelles mesures pour combattre le chômage et restaurer la compétitivité des entreprises, Nicolas Sarkozy progresse seulement de 0,5 point dans les intentions de vote du premier tour de la présidentielle par rapport au 14 janvier, selon un sondage Ifop-Fiducial* pour Europe 1, Paris Match et Public Sénat.

À 24,5%, le président sortant, pas encore officiellement candidat, voit l'écart se creuser de plus de six points avec son principal rival, François Hollande, le socialiste progressant de trois points, à 31%. En troisième position, Marine Le Pen repasse de son côté sous la barre des 20% (-1 point, 19%).

Viennent ensuite le candidat du MoDem François Bayrou, qui perd un point à 11,5%, puis Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) et Eva Joly (Europe Ecologie-Les Verts), dont les intentions de vote restent inchangées à 7,5% et 3%.

Au second tour, Hollande l'emporterait à 58%

En queue du classem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le mardi 31 jan 2012 à 11:21

    Pas étonnant..!

  • marconge le mardi 31 jan 2012 à 10:53

    Normal, la France n'en veut plus, il n'a pas encore compris, c'est pourtant simple.

  • M4189758 le mardi 31 jan 2012 à 09:28

    JPi - Dans tous les efforts que nous faisons pour payer leurs dépenses il ne nous a pas dit combien nous coutait, chaque jour, la guerre en Afghanistan. Les journalistes présents n'ont rien demandé et pourtant ils le connaissent ce prix. Rien que des polis tiques.

  • M3101717 le mardi 31 jan 2012 à 09:12

    Le pire, ça aura été pour les téléspectateurs !!

  • M3101717 le mardi 31 jan 2012 à 09:09

    Pourtant, il a été carrément mauvais. Ca aurait dû le plomber... Mais bon, partant de si bas...

  • 14rc259 le mardi 31 jan 2012 à 08:43

    Comment voulez-vous qu'il profite de son intervention télévisée. Il a simplement dit que la classe moyenne allait souffrir un peu plus. La TVA sociale, l'augmentation de l'énergie, l'augmentation des mutuelles, et des impots superposés - La classe moyenne croule sous les ponctions sur son revenu.