Hollande conservera sa ligne et Valls après les départementales

le
4

(Actualisé avec citations, contexte) PARIS, 11 mars (Reuters) - François Hollande, qui doit recevoir mercredi soir une délégation de "frondeurs" du Parti socialiste, écarte tout changement de ligne politique ou de Premier ministre après les élections départementales des 22 et 29 mars. "Il n'y aura pas de changement, ni de ligne, ni de Premier ministre", a déclaré le chef de l'Etat, dont les propos sont rapportés mercredi par le magazine Challenges sur son site internet, à propos du lendemain d'un scrutin pour lequel tous les sondages prédisent une cuisante défaite au PS. "Pourquoi changerais-je de ligne politique, alors qu'elle est claire, qu'elle commence à porter ses fruits ? Les Français ne le comprendraient pas !", estime le président, qui évoque régulièrement des signes encourageants de reprise de l'économie. Il n'exclut toutefois pas de faire des gestes pour ressouder sa majorité après le passage en force du gouvernement et le recours à l'article 49.3 de la Constitution pour faire adopter le projet de loi du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, sur la croissance et l'activité, une des cibles des frondeurs. "Il faut bien, en effet, pour partir au combat, avoir une majorité élargie plutôt que rétrécie", a dit François Hollande, qui partage l'analyse de son Premier ministre selon laquelle le Front national est aux portes du pouvoir. "Nous devons nous rassembler face à l'adversité et la tragédie qui menace le pays, car le FN est en situation d'accéder au pouvoir", a-t-il estimé. La publication de l'entretien du président intervient avant la réception de certains frondeurs, qui réclament une politique économique plus clairement de gauche, à l'Elysée. Manuel Valls a appelé mercredi à l'union de toute la gauche face à la montée du Front national. De leur côté, certains députés socialistes frondeurs se sont récemment déclarés prêts à entrer au gouvernement et plaident pour le retour des Verts au sein de l'exécutif, même si cette question divise toujours ces derniers. (Marine Pennetier et Julien Ponthus, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le mercredi 11 mar 2015 à 17:33

    Pourquoi changer une équipe...Qui perd ?

  • juillia3 le mercredi 11 mar 2015 à 16:53

    il se tire un balle dans le pied en reagissant ainsi , cela reviens a dire votez FN en soit !!!

  • juillia3 le mercredi 11 mar 2015 à 16:51

    aura t il le choix !!avec quelle majorité , encore et toujours pas compris que c est le peuple qui aura raison et pas lui et son gouvernement

  • M8951316 le mercredi 11 mar 2015 à 16:34

    alors nous on changera tout le gouvernement ...les bons à rien dehors !!

Partenaires Taux