Hollande condamne le "coup d'Etat" au Burkina Faso

le
0

PARIS, 17 septembre (Reuters) - François Hollande a condamné jeudi le "coup d'Etat" qui s'est déroulé au Burkina Faso et exigé la reprise du processus électoral. Un militaire burkinabé a annoncé jeudi à la télévision nationale la destitution du président de transition, Michel Kafando, et la dissolution de son gouvernement, au lendemain de leur arrestation par des membres de la garde présidentielle. ID:nL5N11N1DX "Le président de la République condamne fermement le coup d'Etat qui a eu lieu au Burkina Faso", peut-on lire dans un communiqué de l'Elysée. "Il appelle à la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées, à la remise en place des autorités de la transition et à la reprise du processus électoral." (Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant