Hollande compte répondre aux avocats sur les écoutes de Sarkozy

le
13
The symbol of Justice, with the sword and the scales, is seen in a lawyers cabinet in Nice
The symbol of Justice, with the sword and the scales, is seen in a lawyers cabinet in Nice

PARIS (Reuters) - François Hollande a annoncé mardi qu'il répondrait à la lettre que lui a adressée le bâtonnier de Paris demandant une clarification après le placement sur écoute de Nicolas Sarkozy et l'interception de conversations avec son avocat.

Le président répondra également à un courrier de l'Union syndicale de la magistrature, dans lequel son président lui demande, lui, de rappeler qu'il ne lui appartient pas d'arbitrer dans cette affaire.

"J'ai reçu ces deux lettres et j'y répondrai", a déclaré François Hollande à des journalistes, en marge d'un discours à l'Elysée.

De nombreux avocats dénoncent une atteinte aux droits de la défense et demandent une clarification aux pouvoirs publics après les révélations du Monde, vendredi, au sujet du placement sur écoute de Nicolas Sarkozy et de l'interception de conversations avec son avocat, Me Thierry Herzog.

Selon l'entourage de François Hollande, "le fonctionnement de la justice n'est pas en cause" dans cette affaire.

"Le président de la République doit garantir le bon fonctionnement de la justice et s'il y a lieu, des évolutions législatives, si on pense qu'elles sont nécessaires", indique-t-on.

"Ce sont des magistrats instructeurs qui ont décidé de mettre sur écoute judiciaire, ce n'est pas le parquet qui a décidé, ce n'est pas l'Etat".

(Elizabeth Pineau, édité par Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.