Hollande : Cahuzac et Thévenoud sont «des blessures faites à la démocratie»

le
0
Hollande : Cahuzac et Thévenoud sont «des blessures faites à la démocratie»
Hollande : Cahuzac et Thévenoud sont «des blessures faites à la démocratie»

François Hollande, qui se serait bien passé de cette affaire à la rentrée, est revenu lors de sa conférence de presse jeudi sur le cas Thévenoud. Selon le chef de l'Etat, l'éphémère secrétaire d'Etat, évincé pour ne pas avoir payé ses impôts, mais qui s'accroche encore à son siège de député, n'est «pas digne de rester à l'Assemblée nationale». Au-delà, cette affaire n'est pas totalement un échec estime le chef de l'Etat dans la mesure où elle a permis de prouver «l'efficacité» des moyens mis en place au sommet de l'Etat pour lutter contre la fraude. 

«Il n'y a pas davantage d'élus indélicats que par le passé, il y en a toujours eu, hélas !» a lancé le président de la République face à la presse. «Quand un député ne paie pas ses impôts, quand un ministre a un compte à l'étranger, quand d'autres parlementaires ont des ennuis avec la justice, ce sont des blessures faites à la démocratie», a-t-il ajouté, faisant référence à l'affaire Cahuzac

«Mais il y a aujourd'hui davantage de procédures qui permettent de les découvrir et donc de les sanctionner», a-t-il poursuivi. Et de citer la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, nouvelle instance indépendante créée par les lois post-Cahuzac d'octobre 2013 qui a «révélé ce qui s'est produit avec ce secrétaire d'Etat, qui n'était pas digne de le rester et pas digne de rester non plus à l'Assemblée nationale parce qu'il ne payait pas ses impôts». Une instance qui a «parfaitement fonctionné pour le cas de M. Thévenoud» a-t-il fait valoir.

Hollande prône l'exemplarité

François Hollande a indiqué que cette Haute autorité, qui «contrôle tous les ministres», va rendre «dans quelques jours un rapport sur la situation patrimoniale et fiscale de tous les membres du gouvernement». «Elle va faire ce travail-là aussi pour tous les parlementaires et elle publiera son rapport», a-t-il dit, assurant vouloir «aller jusqu'au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant