Hollande : "C'est normal, c'est le père de la nation..."

le
2
François Hollande, 20 janvier 2015.
François Hollande, 20 janvier 2015.

Et voilà que François Hollande est populaire. En dix jours, le président, dont tout le monde moquait les sondages ridicules - autour de 13 % d'opinions favorables -, vient de bénéficier d'un rebond historique, gagnant jusqu'à 20 points d'un coup (Ipsos pour Le Point). Une hausse tellement spectaculaire qu'elle recèle sa part d'irrationnel, à la hauteur des jours que vient de traverser le pays. "C'est normal, c'est le père de la nation", tente d'expliquer l'ancien secrétaire d'État délégué à la Ville François Lamy.

"La présidence extraordinaire"

Le président et le Premier ministre Manuel Valls (qui gagne, lui, 23 points dans la même étude) ont affronté ces deux dernières semaines, et principalement les trois jours d'attaques à Charlie Hebdo, Montrouge, Dammartin-en-Goële et Vincennes, avec sang-froid, au point que leur action fait l'unanimité à gauche. Lamy, qui est aussi le bras droit de Martine Aubry, résume le sentiment général : "Ils ont fait un sans-faute." Les élus relèvent que le sentiment dominant chez les électeurs est "la fierté", sentiment qui semble aux dirigeants de la majorité d'autant plus puissant qu'il intervient dans une période où les déclinologues, comme Éric Zemmour ou Michel Houellebecq, dominaient le débat public.

Sur le cas particulier de François Hollande, Claude Bartolone analyse : "Le jour de l'attentat à Charlie Hebdo, on en a fini avec la présidence normale et on est entrés...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JOG58 le mardi 20 jan 2015 à 21:39

    Embellie éphémère, les français vont vite remettre les pieds sur terre quand ils vont se rendre compte que nous sommes toujours dirigés par des incompétents notoires. Rien n'a évolué à ce niveau....

  • pichou59 le mardi 20 jan 2015 à 18:10

    c'est le père de la nation avec ses 3500000 chômeurs et 28000 en plus le mois dernier - tous ces millions de gens ont des fins de mois difficiles, sauf pour les élus et Cie...... blabla