«Hollande, c'est la gauche archaïque»

le
0
INTERVIEW - Face à la crise, le président de l'Assemblée Bernard Accoyer estime que le candidat socialiste n'a pas suffisament d'expérience pour être président de la République.?

LE FIGARO. - Quelles peuvent être les conséquences de la crise politique grecque ?

Bernard ACCOYER. - La Grèce doit respecter ses engagements. Sinon elle courrait le risque de troubles sérieux. Jusqu'à présent, la raison et le courage politique l'ont toujours emporté dans l'Union européenne.

Ne faut-il pas demander leur avis aux peuples?

Il y a certains moments de l'Histoire où les élus ont la légitimité pour prendre les décisions. Ils doivent les assumer, ou se démettre.

Vous parlez dans votre livre de «déconstruction européenne». L'Europe est-elle, comme le dit Jacques Delors, «au bord du gouffre»?

En tout cas, elle est en danger. Si l'euro avait été remis en cause la semaine dernière, cela aurait signifié la fin de la grande aventure européenne, aventure de paix et de progrès. Si l'Europe était déconstruite, cela entraînerait pour ses citoyens des conséquences sur leur niveau de vie qu'ils n'imaginent pas. Face aux pays émergents qui constituent plus d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant