Hollande : Bruxelles «n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire»

le
41
Hollande : Bruxelles «n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire»
Hollande : Bruxelles «n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire»

«La Commission (européenne, Ndlr) n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire. Elle a simplement à dire que la France doit rétablir ses comptes publics». En marge d'un déplacement à Rodez (Aveyron), le président Hollande a haussé le ton, mercredi en fin d'après-midi, envers Bruxelles. «De la communication», dénonce Jean-Claude Mailly (FO).

En échange du délai de deux ans accordé pour ramener son déficit en dessous de 3%, la Commission européenne avait demandé à la France, à la mi-journée, d'accélérer en prenant, dès cette année, des mesures pour réformer son système de retraites et le ramener à l'équilibre «pour 2020 au plus tard», dans le cadre de ses recommandations économiques annuelles aux Etats membres.

Ayrault : «Nous ferons les réformes à notre manière»

Alors que la deuxième économie de la zone euro est en récession et voit ses déficits se creuser et son chômage exploser (le taux de chômage est estimé à 11,1% en 2014 contre 10,7% en 2013, selon l'OCDE), l'exécutif européen recommande notamment à Paris, concernant les retraites, «d'adapter les règles d'indexation, les âges minimum et de taux plein, la période de contribution et les régimes spéciaux, mais en évitant d'augmenter les contributions des employeurs». Cette recommandation intervient alors que le gouvernement français entend proposer à l'automne une nouvelle réforme des retraites basée essentiellement sur un allongement de la durée de cotisation.

François Hollande a bien souligné qu'il avait «déjà fait la «proposition» de réforme des retraites et que celle-ci serait faite «dans la concertation, la justice, la responsabilité». «La vérité sur les retraites, c'est qu'une discussion s'engagera avec les partenaires sociaux, avec justice, responsabilité et volonté pour en terminer avec les déficits» a-t-il dit, alors qu'une conférence sociale se tiendra les 20 et 21 juin. De son côté, Jean-Marc Ayrault a...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M935678 le jeudi 30 mai 2013 à 23:54

    ah encore une taxe, au lieu de diminuer les dépenses étatiques ou sociales.

  • M935678 le jeudi 30 mai 2013 à 23:53

    il préfère faire des choix différents des autres européens.et en marchant sur la tete, nous serons plus compétitifs???

  • EuropeGa le jeudi 30 mai 2013 à 19:16

    Quoiqu'il en dise, Hollande est obligé d'obéir aux exigences de Bruxelles. Il fait un peu le fanfaron, mais c'est parce qu'il a honte. Il a honte de se voir traiter ainsi par des gens qui ne sont rien, qui ne sont pas élus, et qui traitent la France avec mépris. Pourquoi les français n'ont-ils pas le courage de vouloir se libérer de l'Union Européenne ?

  • EuropeGa le jeudi 30 mai 2013 à 18:41

    La fin de l'euro : voici l'extrait d'un journal suisse qui montre là où en est l'Espagne, et on comprend alors que la fin de l'euro n'est pas loin. Voici cet extrait : "L’économie de la péninsule ibérique connaîtrait une détérioration structurelle irréparable menant la dette brute des administrations publiques de 84,1% du PIB l’an dernier à 110,6% en 2018; une triste fin.".

  • kejocol le jeudi 30 mai 2013 à 18:20

    allonger la durée de cotisation n'est pas une reforme. la reforme serait de denoncer les privileges des fonctionnaires et regimes speciaux pour les mettre au meme niveau que le prive et que les pensions soient calculees sur 25 ans et non sur les 6 derniers mois.

  • psdi le jeudi 30 mai 2013 à 17:00

    Notre François, il allume (Bosch) bien en ce moment la Droite. Il a même réussi de nouveau à la casser en 2.

  • lorant21 le jeudi 30 mai 2013 à 16:54

    Cher M.Hollande, je pense que Bruxelles peut exiger un peu quand même quand on demande de mutualiser les dettes...

  • mlaure13 le jeudi 30 mai 2013 à 16:52

    Au tout début, et déçu par le « bling-bling », on a cru que la haute fonction présidentielle, pouvait et devait transfigurer le nouveau locataire de l’Elysée …Mais on s’aperçoit qu’il n’en est rien…Aussi, force est de constater, que FH n’est pas à sa place,(se rappeler le jugement de Ségolène, sa compagne, qui le connaît mieux que quiconque…François n’a jamais rien fait de sa vie…et n’en fera jamais RIEN) !...Tout est DIT !!!...

  • chnivet le jeudi 30 mai 2013 à 16:25

    A Bruxelles ils sont en train de comprendre qu'ils se sont fait enfumer avec le report de l'objectif de réduction du déficit de 2 ans .Ils faut qu'ils comprennent le proverbe Français ."les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent" .

  • miez1804 le jeudi 30 mai 2013 à 12:03

    @EuropeGa: nos efforts seront benefique pour ces Bouffon.s qui nou gouvernent depuis 30 ans comme des K.ON, il sont la juste pour s'octroyer plus de privilege et de richesse personnelle, du pays rien a br...er.