Hollande banalise l'annonce de Sarkozy

Le Figaro le
0
En déplacement mardi à Saint-Étienne, François Hollande, apparemment imperturbable, affirme que l'entrée en campagne imminente du chef de l'État «ne change rien».

En campagne, comme si de rien n'était. Alors que l'annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy est imminente, François Hollande s'efforce de minimiser la portée de l'événement. À la gare de Lyon où il embarque mardi pour Saint-Étienne, où il doit parler de politique de transports, le candidat socialiste serre la main aux passants, qui le reconnaissent ou pas. Dans les wagons aussi. Pareil dans la brasserie de Lyon où il attend sa correspondance pour Saint-Étienne. Rebelote sur le quai de la gare.

Parfois, il prend la pose pour une photo. Imperturbable en apparence. Pourtant, autour de lui, la tension monte. Les nouvelles en provenance du camp adverse se font de plus en plus précises. Ce sera mercredi soir au journal télévisé de 20 heures de TF1. «Ça ne change rien, évacue le candidat socialiste. Chacun savait depuis longtemps qu'il serait candidat. Ma propre campagne n'a pas à être modifiée.»

Une entrée en campagne «précoce»

D'ailleurs, il ne la modifie pas. Il

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant