Hollande-Ayrault, un couple sans histoires

le
0
Ils travaillent dans la confiance, et aucune divergence n'a encore été constatée entre eux. Le président de la République et son premier ministre jouent à se protéger mutuellement. Jusqu'à quand ?

«Moi président de la République, je ne traiterai pas mon premier ministre de collaborateur.» François Hollande veille à tenir cette promesse faite dans l'entre-deux-tours de la présidentielle, lors de son débat télévisé avec Nicolas Sarkozy. Depuis le 15 mai, pas une fois le président n'a pris le contre-pied de Jean-Marc Ayrault. Pas une fois, il n'a été question de divergences ouvertes entre l'un et l'autre. Pour l'heure, le chef de l'État et son premier ministre forment un couple sans histoires et sans fausse note.

Propulsés au sommet de l'État sans expérience ministérielle préalable, ils se confortent mutuellement, se «réassurent» l'un l'autre. À Londres vendredi pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, Ayrault explique qu'une candidature de Paris pour accueillir les JO de 2024 serait une «très belle ambition» pour la France. Mais qu'il faut d'abord mener un «travail d'évaluation» avant de s'y risquer. Deux jours plus tard, Hollande prend l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant