Hollande aux États-Unis : la "visite d'État" de Pierre Gattaz

le
2
Pierre Gattaz, patron du Medef.
Pierre Gattaz, patron du Medef.

Mais qui est le type avec la cravate de travers à côté de Pierre Gattaz ? Le président du Medef a presque failli voler la vedette au héros du voyage, François Hollande. Il fait partie de la délégation officielle pour la visite d'État à Washington et à San Francisco. Rien de très singulier puisqu'une trentaine de chefs d'entreprises, grandes et petites, sont du voyage. Mais à regarder son emploi du temps, on se demande si ce n'est pas lui l'invité personnel de Barack Obama. Il a profité du voyage dans l'Airbus présidentiel pour marteler son message : sans trajectoire de baisse de la fiscalité, rien n'est possible. Il attend pour fin mars un "geste" du gouvernement. "Vous avez un patronat de rêve, qui s'intéresse à l'emploi", a-t-il assuré à Arnaud Montebourg. Ensuite, à l'inverse des ministres, qui ne veulent pas quitter François Hollande d'une semelle, Pierre Gattaz a son propre programme. Il entend aller à la rencontre de ses compatriotes qui entreprennent à l'étranger. Pendant la promenade présidentielle à Monticello, lundi après-midi, le patron des patrons rencontre en plein centre de la capitale américaine la "communauté française des affaires" à laquelle il offre même un cocktail dînatoire animé. Puis est prévu un "point presse", à 20 h 15. Las ! Lundi matin, l'Élysée interdit à Pierre Gattaz de s'exprimer avant le président. Pas de point presse, donc. La monarchie républicaine ne souffre pas d'écarts, fussent-ils...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jyth01 le mardi 11 fév 2014 à 16:41

    Gattaz accompagne Lafaillite qui croit qu'il lance avec Obama un programme sur les gaz à effet de serre...ça amuse Obama

  • JOG58 le mardi 11 fév 2014 à 14:04

    heureusement que Gattaz relève le niveau de la France sinon pour quels bande de crétins les français seraient pris. C'est lamentable ce genre de comportement de la part d'un chef d'état et c'est nous qui l'avons.....