Hollande-Aubry : la guerre des roses

le
2
Les Français souhaitent un nouveau Premier ministre.
Les Français souhaitent un nouveau Premier ministre.

Dans la tourmente du ras-le-bol fiscal, des sondages catastrophiques et des divisions dans sa majorité, François Hollande déjeunait ce mardi avec Martine Aubry, sa meilleure ennemie du PS. Un événement, puisque, depuis son arrivée au pouvoir, ils ne se seraient vus qu'à trois reprises. Alors que, selon un sondage Opinionway, 67 % des Français souhaitent un changement d'exécutif - ainsi que certains élus PS comme Malek Boutih -, la maire de Lille pourrait prétendre à remplacer Jean-Marc Ayrault.

Ce poste, elle le brigue depuis longtemps. Dès mai 2012, Martine Aubry refusait déjà tout autre ministère que Matignon. D'ailleurs, elle arrive en deuxième position dans la liste des premiers ministrables envisagés par les Français, première à égalité avec le ministre de l'Intérieur chez les sympathisants socialistes. Récemment, elle est sortie du silence médiatique qu'elle s'était imposé pendant un an en publiant une tribune dans Le Monde, en s'affichant au congrès de La Rochelle ou en prenant en main le dossier de La Redoute.

Malgré tout, l'hypothèse de la voir prendre la tête du gouvernement n'est pas si évidente, car elle entretient depuis des années une féroce inimitié avec François Hollande. Et on imagine mal le président courir derrière une "semi-cohabitation". Retour sur les raisons de cette hostilité réciproque.

1) Une haine fratricideLa théorie de la querelle d'héritage entre la fille naturelle de Jacques...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Urfee le samedi 16 nov 2013 à 17:17

    Comment fpnt-ils pour avoir des bides comme ça !!!

  • fbordach le jeudi 14 nov 2013 à 20:31

    Mince et bien c'est sur que l'on va être sauvé!