Hollande au stade de France pour un match sous surveillance

le
0
    PARIS, 6 février (Reuters) - François Hollande a fait samedi 
son retour au stade de France où s'est tenue sous haute 
surveillance la première rencontre depuis les attentats du 13 
novembre, qui avaient visé le centre de Paris mais également les 
abords de l'enceinte sportive. 
    Le président français, venu assister au match de rugby 
France-Italie, était déjà présent au stade lors du match de 
football entre la France et l'Allemagne lorsqu'ont retenti trois 
explosions déclenchées par des kamikazes près des entrées. 
    "Je voulais revenir pour le premier événement sportif depuis 
ces terribles attentats, parce que la vie doit continuer, (...) 
parce nous ne devons rien céder, et en même temps être encore 
plus rigoureux sur le plan de la sécurité", a-t-il déclaré sur 
France 2 à la mi-temps. 
    Samedi, les spectateurs étaient fouillés à l'entrée, comme 
avant le 13 novembre, mais aussi avant d'accéder à l'esplanade 
autour de l'enceinte. Les véhicules étaient également inspectés 
avant d'entrer dans le parking réservé aux spectateurs. 
    Les attentats qui ont fait 130 morts - la plupart dans le 
centre de Paris - ont posé la question de la sécurité dans les 
stades, d'autant plus que le pays s'apprête à accueillir l'Euro 
2016 de football, du 10 juin au 10 juillet. 
    "Nous avons voulu organiser l'Euro 2016 parce que nous avons 
toutes les capacités et nous allons le montrer", a dit François 
Hollande. 
    "Aujourd'hui, on connaît les menaces et elles valent 
d'ailleurs pour tous les pays. Nous, en France, nous avons la 
capacité, en termes de sécurité, en termes d'organisation, de 
faire un très bel événement avec l'Euro 2016", a-t-il ajouté. 
    Plusieurs rencontres de la compétition, dont le match 
d'ouverture et la finale, doivent avoir lieu au stade de France, 
qui peut accueillir un peu plus de 80.000 personnes. 
 
 (Simon Carraud, avec Julien Prétot à Saint-Denis, édité par 
Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant