Hollande au Mali pour l'investiture du nouveau président Keita

le
3
Hollande au Mali pour l'investiture du nouveau président Keita
Hollande au Mali pour l'investiture du nouveau président Keita

François Hollande est arrivé jeudi à Baramako, à l'occasion de la cérémonie d'investiture du nouveau chef de l'Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta. Le président français, qui effectue son deuxième voyage au Mali depuis février, a été accueilli à sa descente d'avion par son homologue malien.

Élu le 11 août avec plus de 77% des voix au second tour de la présidentielle, Ibrahim Boubacar Keïta a déjà prêté serment le 4 septembre mais il s'agissait de l'aspect «institutionnel de l'investiture», la cérémonie de jeudi en est le volet «populaire», explique une source officielle malienne. Dans son discours, François Hollande, seul chef d'Etat occidental présent aux cérémonies, devrait «inviter les Maliens à ouvrir une nouvelle page après une période difficile qui a mis le pays au bord de l'abîme», a-t-on indiqué dans l'entourage du président français.

Plusieurs dirigeants africains sont présents. Le roi du Maroc Mohammed VI et cinq présidents sont arrivés dès mercredi dans la capitale malienne. Des délégations conduites par des personnalités de divers rangs de plusieurs autres pays, dont la Turquie, le Qatar, l'Iran, la Russie, les États-Unis, ainsi que d'organisations internationales, sont également attendues.

La cérémonie de jeudi doit se dérouler au Stade du 26 Mars à Bamako, d'une capacité de 55.000 places, et doit être marquée par des allocutions du président Keïta et de quatre de ses homologues, un défilé de troupes et un «intermède musical», selon le programme officiel.

Hollande participera à une conférence de presse

La France a été le fer de lance d'une intervention militaire internationale au Mali, qu'elle a déclenchée en janvier 2013 et qui est toujours en cours. L'opération a permis de chasser les groupes jihadistes qui ont occupé le Nord malien pendant plusieurs mois en 2012. Comme le révèle Frédéric Gerschel dans les colonnes du «Parisien»/«Aujourd'hui en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fgino le jeudi 19 sept 2013 à 11:24

    la bas il va se faire applaudir, ici il est sifflé hué ! nul n'est prophete dans son pays !

  • frk987 le jeudi 19 sept 2013 à 11:18

    Le vrai roitelet nè.gre, qu'il postule à un poste en Afrique noire, il a tout juste les compétences pour gérer une tribu.

  • pichou59 le jeudi 19 sept 2013 à 11:03

    il est parti en tgv???