Hollande attaque Sarkozy à demi-mot

le
1
Le candidat socialiste a proposé mardi une réforme du financement des campagnes électorales.

Juste une allusion. Mais que François Hollande a tout de même glissée à deux reprises mardi lors de ses deux meetings désormais quotidiens. D'abord à Tours en fin de matinée, puis à Blois en fin d'après-midi, le candidat socialiste a évoqué les «affaires».

Même s'il n'a pas précisé lesquelles, il n'est pas difficile de reconnaître les soupçons de financement illégal de la campagne de Nicolas Sarkozy par la famille Bettencourt en 2007. Interrogé le matin même sur le sujet par Canal +, le président sortant avait dénoncé des «boules puantes». Promettant une «nouvelle réforme» sur «le financement des campagnes électorales», il l'a ensuite justifiée: «Pour qu'on soit sûr qu'aucun argent, y compris de particuliers, puisqu'il y en a de plus riches que d'autres, ne puisse venir troubler la transparence et la clarté de ces financements.» Et pour ceux qui n'auraient pas saisi l'allusion, il a ajouté: «Je ne souhaite pas que cette campagne soit faite sur le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mercredi 4 avr 2012 à 08:10

    JPi - Juste une illusion sur «le financement de la gestion de l’état», Mr Hollande l'a ensuite justifiée: «Pour qu'on soit sûr qu'aucun argent, y compris de particuliers, puisqu'il y en a de plus riches que d'autres, ne puisse venir troubler la transparence et la clarté de ces financements.» L'avenir: c'est maintenant!