Hollande appelle l'ONU à jouer un rôle «plus important» en Centrafrique

le
1
Hollande appelle l'ONU à jouer un rôle «plus important» en Centrafrique
Hollande appelle l'ONU à jouer un rôle «plus important» en Centrafrique

Un appel à l'aide. Ce vendredi le président français qui s'entretenait avec le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, a demandé à ce que l'ONU «joue un rôle plus important encore dans la période de transition en Centrafrique». François Hollande a d'abord remercié l'organisation d'avoir encouragé le déploiement de forces de la Misca, mission internationale de soutien de la Centrafrique. Cette opération dispose désormais de 4 500 hommes d'Afrique, dont 850 soldats du Burundi et 850 du Tchad. Les effectifs devraient s'élever à 6 000 hommes d'ici février prochain.

François Hollande a également rappelé à Ban Ki Moon que l'action de la France avait pour but «de protéger l'ensemble de la population centrafricaine des exactions commises à son encontre, sans discrimination».

Dans la soirée, dans un communiqué, les Nations unies ont annoncé qu'elles comptaient intensifier les discussions sur l'éventuel déploiement d'une force de maintien de la paix en Centrafrique. «Des consultations supplémentaires entre des membres du Conseil de sécurité et l'Union africaine vont avoir lieu dans les prochains jours», a indiqué l'ONU.

Selon des diplomates, M. Ban Ki Moon pourrait envoyer une force de maintien de la paix «d'urgence», dont les effectifs seraient prélevés sur d'autres missions pour aider les troupes françaises et africaines à contenir les violences qui ont déjà fait plus de 1.000 morts. Dans son communiqué, l'ONU explique que, «ainsi que le Conseil de sécurité l'a demandé, les Nations unies ont déjà commencé à étudier les contingents et à préparer l'éventuelle transformation de la Misca en une mission de maintien de la paix de l'ONU». Ce dernier point doit toutefois obtenir, pour être engagé, le feu vert du Conseil de sécurité.

Les soldats français débordés

Alors que la Centrafrique s'enfonce toujours plus chaque jour dans la spirale de la violence, les effectifs français de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6197799 le vendredi 27 déc 2013 à 22:02

    En résumé : des musulmans venant du nord, dont des Tchadiens, envahissent la Centrafrique, brûlent les églises et massacrent les chrétiens dans l'indifférence générale. La France réagit enfin !Bravo ! mais la presse bien pensante ne parle que d'affrontements interreligieux comme s'il y avait "match -nul" dans l'horreur. Que l'on dise clairement qu'il y a une tentative de mainmise du Tchad et de l'Islam sur un pauvre pays de culture chrétienne.