Hollande appelle Djakarta à gracier Serge Atlaoui

le
0

PARIS, 22 avril (Reuters) - François Hollande a une nouvelle fois appelé mercredi l'Indonésie à ne pas exécuter Serge Atlaoui, un Français condamné à mort pour trafic de drogue et dont le dernier recours a été rejeté. "Je lance un appel pour qu'il n'y ait pas cette exécution qui serait dommageable pour l'Indonésie, dommageable les relations que nous voulons avoir avec elle", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un point de presse avec son homologue ukrainien Petro Porochenko à l'Elysée. François Hollande a indiqué s'être entretenu "il y a plusieurs semaines" avec le président indonésien Joko Widodo pour lui rappeler que la France "participait à un grand mouvement qui est celui de l'abolition générale de la peine de mort". "Nous avons également, avec le ministre des Affaires étrangères, entamé toutes les démarches pas simplement pour qu'il y ait des recours mais pour qu'il puisse y avoir la grâce qui puisse être accordée et que la peine ne soit pas exécutée", a-t-il ajouté. Un peu plus tôt, Laurent Fabius avait annoncé sur son compte Twitter la convocation de l'ambassadeur d'Indonésie à Paris à qui il a rappelé l'opposition de la France à la peine de mort. Arrivé au pouvoir en octobre, le président indonésien a jusqu'à présent rejeté les appels à la clémence des autorités de plusieurs pays dont des ressortissants attendent actuellement dans "le couloir de la mort". (Marine Pennetier et Elizabeth Pineau, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant