Hollande appelle au respect de la démocratie sur le mariage gay

le
7
FRANÇOIS HOLLANDE EN APPELLE AU RESPECT DE LA DÉMOCRATIE SUR LE MARIAGE POUR TOUS
FRANÇOIS HOLLANDE EN APPELLE AU RESPECT DE LA DÉMOCRATIE SUR LE MARIAGE POUR TOUS

par Emmanuel Jarry

PARIS (Reuters) - François Hollande en a appelé jeudi au respect de la démocratie face à la radicalisation des opposants au "mariage pour tous", qui entendent de nouveau défiler dimanche à Paris sur fond de multiplication des actes homophobes en France.

Le projet de loi sur le mariage des couples homosexuels, promesse électorale du président français, devrait être voté définitivement mardi prochain par le Parlement.

En marge d'une visite à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, le chef de l'Etat a rappelé que le débat sur ce texte durait depuis six mois et justifié l'accélération, dénoncée par la droite, du processus parlementaire.

"Qu'on ne me fasse pas croire que, parce qu'il durerait un mois de plus, il permettrait de convaincre ceux qui (n')adhèrent pas" au projet de loi, a-t-il déclaré.

Ce texte ne doit pas "prendre tout le temps parlementaire", a ajouté le chef de l'Etat, selon qui gouvernement et Parlement doivent se mobiliser sur le redressement économique du pays.

L'UMP et ses alliés, qui ont fait de leur opposition à ce projet de loi un levier pour tenter de déstabiliser l'exécutif, et dont certains élus et dirigeants ont pris activement part aux manifestations anti-mariage homosexuel, placent désormais leurs espoirs dans un recours devant le Conseil constitutionnel.

Mais les opposants, qui continuent de réclamer le retrait du texte, ne désarment pas et ont été rejoints, voire débordés, par des éléments de la droite extrême désireux surtout d'en découdre avec un gouvernement de gauche.

Ils multiplient les "coups" - perturbation de réunions, harcèlement de ministres ou d'une journaliste favorable au mariage gay, comités d'accueil ou rassemblements musclés ...

Une partie de ces activistes se réclament d'un "Printemps français" qui se veut une "insurrection pacifique de la France d'en bas" et dénonce un "déni de démocratie", selon sa porte-parole Béatrice Bourges dans une tribune publiée par Le Monde.

Les associations de défense des homosexuels dénoncent un climat propice à une recrudescence des actes homophobes, comme la bagarre déclenchée mercredi soir par quatre hommes dans un bar gay de Lille.

BARJOT DÉBORDÉE

Débordée, Frigide Barjot, animatrice emblématique du collectif la "Manif pour tous", point de ralliement initial des anti-mariage gay, a pris ses distances avec le "Printemps français" comme avec le mouvement traditionaliste catholique Civitas, tout en appelant à la manifestation de dimanche.

François Hollande accuse les opposants au "mariage pour tous" de mettre en cause par leur acharnement les principes de la démocratie. "Il y aura d'autres élections, notamment en 2017, et ces groupes politiques ou ces personnalités auront à dire ce qu'ils feront si les électeurs leur donnent la possibilité de conduire le pays. Ça s'appelle la démocratie", a-t-il déclaré.

"Il faut respecter les procédures, il faut respecter les sensibilités (...) mais en même temps respecter le parlement et la loi et respecter le suffrage universel."

Il a jugé les manifestations légitimes à condition qu'elles se déroulent pacifiquement. "Je ne peux pas accepter (...) les actes homophobes et les violences", a-t-il insisté.

Il en a appelé notamment à la responsabilité "de ceux qui convoquent des familles ou des jeunes gens" pour manifester.

Le 24 mars, le rassemblement de centaines de milliers d'opposants au mariage gay sur l'avenue de la Grande Armée à Paris avait donné lieu à des heurts entre des manifestants, qui tentaient de forcer des barrages, et les forces de l'ordre.

Le ministre socialiste de l'Intérieur a réuni jeudi les responsables de la police et de la gendarmerie pour examiner le renforcement des dispositifs de sécurisation des manifestations.

Après la réunion, Manuel Valls a exhorté les anti-mariage gay à rejeter les groupes d'extrême droite.

Le centriste Yves Jégo, délégué général de l'Union des démocrates et indépendants, a aussi lancé un appel en ce sens.

"Les opposants à ce texte ne doivent plus cautionner des groupuscules qui se sentent libérés par l'approbation, directe ou indirecte, apportée par des élus à la pression de la rue", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a condamné les actes homophobes mais accusé la gauche de les instrumentaliser "pour tenter de délégitimer les opposants" au mariage gay.

Avec Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le jeudi 18 avr 2013 à 17:04

    Sont ou les promesses ??Réduction du chomage, des impôts...

  • jfvl le jeudi 18 avr 2013 à 16:26

    gonflé le pépère !

  • nesredna le jeudi 18 avr 2013 à 16:23

    Il est temps que les masques tombent : la démarche des antis, qui visent à entretenir une ségrégation et dénier à une partie de nos concitoyens des droits élémentaires, est d'essence totalitaire ... Elle n'a rien à envier aux mouvements anti-démocratiques actuellement à l'oeuvre en Tunisie ou en Egypte (par exemple)

  • M2110926 le jeudi 18 avr 2013 à 16:20

    Discours de François Hollande en 2006, lors des manifs contre le CPE :"Quand il y a des milliers et des milliers de citoyens, quand de nombreuses associations d'étudiants et de parents d'élèves, sont aussi mobilisés, à quoi sert d'attendre la prochaine manifestation ? (... ) il suffirait d'un mot, un seul, que le pouvoir hésite à prononcer : l'abrogation. C'est un gros mot pour la droite. Mais quand on a fait une erreur, il faut savoir l'effacer". HOLLANDE EST IL CRÉDIBLE ???

  • chatnour le jeudi 18 avr 2013 à 16:20

    "en a appelé jeudi au respect de la démocratie" ? Commence donc par la respecter toi-même, abruti, la démocratie, en écoutant le peuple !

  • jbayart2 le jeudi 18 avr 2013 à 16:18

    pour le mariage gay l homme du rassemblement des françaisdans tous les domaines à montré les limitesil a réussie à désacralisé le travail et la réussite, l intiative ,à créée l homophobie ,, et son équipe à salir la politique beau bila

  • jbayart2 le jeudi 18 avr 2013 à 16:15

    JE suis pour le m