Hollande annonce un référendum local sur Notre-Dame-des-Landes

le
0
Hollande annonce un référendum local sur Notre-Dame-des-Landes
Hollande annonce un référendum local sur Notre-Dame-des-Landes

Fin janvier, le Premier ministre Manuel Valls s'était une nouvelle fois fait le champion de ce projet  lors d'une séance de questions au gouvernement face à Cécile Duflot, la coprésidente du groupe de députés Europe Ecologie Les Verts (EELV). Jeudi soir, François Hollande, après l'annonce du remaniement ministériel qui a fait entrer trois écologistes au gouvernement, a fait preuve de bien moins d'engagement. Aux 20 heures de TF1 et France 2, le président de la République a annoncé un référendum local sur le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Il se tiendra d'ici le mois d'octobre, date prévue de début des travaux.

« Les dossiers ont été parfaitement traités, il y a eu des recours nombreux, ils ne sont pas tous épuisés, et il y a un blocage » autour de ce projet controversé, a reconnu le président qui affirme avoir été saisi sur cette question par les élus locaux, la maire de Nantes, Johanna Rolland, et de nombreux parlementaires.

«A un moment, il faut prendre une décision (...) D'ici le mois d'octobre, je demande au gouvernement avec les élus locaux, d'organiser un référendum local afin de savoir ce que veut vraiment la population», a-t-il déclaré. «Si c'est oui, alors tout le monde doit accepter cette décision et si c'est non, c'est un projet porté par le gouvernement, le gouvernement en tirera les conséquences». Et donc abandonnera le projet. A titre d'exemple, François Hollande a fait référence à l'aéroport de Stuttgart (Allemagne) dont la construction avait été validée par un référundum.

«Il n'y a pas de marchandage» avec les écologistes

Cette annonce intervient après la nomination au ministère du Logement de l'ex-patronne d'EELV, Emmanuelle Cosse. «Il n'y a pas eu de négociations», a assuré le président sur TF1 et France 2. «Il n'y a pas de marchandage. Je ne troque pas telle ou telle entrée au gouvernement contre tel ou tel renoncement», a-t-il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant