Hollande annonce un plan contre le racisme et l'antisémitisme

le
13
HOLLANDE ANNONCE UN PLAN CONTRE LE RACISME ET L'ANTISÉMITISME
HOLLANDE ANNONCE UN PLAN CONTRE LE RACISME ET L'ANTISÉMITISME

PARIS (Reuters) - François Hollande a annoncé l'adoption prochaine d'un plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme, lors d'un discours au mémorial de la Shoah à Paris mardi, jour du 70e anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.

Le président français, qui devait se rendre dans l'après-midi à Auschwitz pour une cérémonie internationale, s'exprimait après la série d'attentats djihadistes qui ont frappé la France et dans lesquels quatre juifs sont morts.

"Je souhaite que le gouvernement présente d'ici la fin du mois de février un plan global de lutte contre le racisme et l'antisémitisme après une large concertation", a-t-il dit en confirmant la généralisation de la caractérisation raciste et antisémite comme circonstance aggravante d'un délit.

Il a aussi demandé aux grandes plate-formes internet d'empêcher, sans attendre la mise en place d'un cadre juridique européen, la propagation des idées antisémites et négationnistes sur la toile.

"Ils ne peuvent plus fermer les yeux ou alors il seront considérés complices", a-t-il dit en tentant de rassurer les juifs de France sur leur avenir dans leur pays.

"Vous, Français de confession juive, votre place est ici, chez vous, la France est votre patrie", a-t-il ajouté. "A tous nos concitoyens, à vous, à vous qui êtes les témoins, je veux dire que la France protègera, protègera tous ses enfants, qu'elle ne tolèrera aucune insulte, aucun outrage, aucune profanation."

Un départ pour Israël fait débat auprès d'une partie des quelque 550.000 juifs de France et, même avant les attentats qui ont fait 17 morts au total, ils étaient de plus en plus nombreux à effectuer leur "alya".

Selon l'Agence juive en France, plus de 7.000 français sont partis en Israël en 2014, plus du double des 3.300 enregistrés en 2013, un chiffre déjà en hausse de 73% par rapport à 2012.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a agacé les autorités françaises en déclarant après les attentats qu'Israël était le "foyer" des juifs de France et que tout "tout juif qui veut immigrer en Israël y sera reçu les bras ouverts".

"Si le terrorisme vous conduisait à vous éloigner de la terre de France, de la langue française, de la culture française, de la République française qui a émancipé les Juifs, alors le terrorisme aurait atteint son but", a dit François Hollande mardi.

Déjà choquées par les meurtres de Mohammed Merah à Toulouse et la tuerie du Musée juif de Bruxelles attribuée à Mehdi Nemmouche, un ressortissant français, les organisations juives de France redoutent une recrudescence des actes antisémites après la prise d'otages d'Amedy Coulibaly dans une supérette casher à Paris, qui a fait quatre morts le 9 janvier.

Le nombre de ces actes a doublé en 2014 en France, accusant une hausse de 101% par rapport à 2013, a dit mardi le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

(Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bigot8 le mardi 27 jan 2015 à 14:57

    no religion no cry et c est tout

  • pbenard6 le mardi 27 jan 2015 à 14:06

    toujours les mêmes erreurs linguistique; les juifs ne sont pas et de loin les seuls sémites; donc l'antisémitisme ne vise pas que les juifs et le racisme n'a rien à voir avec l'antisémitisme; confusion entretenue

  • charleco le mardi 27 jan 2015 à 14:00

    Les Français ne sont pas racistes, ni antisémites. Le conflit du moyen orient est exporté en France : c'est le sionisme qui est attaqué, pas la judéité, mais ceux qui commettent des actes n'ont pas cette subtilité d'analyse. Idem pour les religieux qui s'affichent de manière ostentatoire : leur analyse de borne au qualificatif d'antisémite, qui est le plus souvent abusif.

  • t.martin le mardi 27 jan 2015 à 13:45

    En bref, cela justifie qu'il y ait bien 2 mots différents pour qualifier racisme et antisémitisme... Les 2 sont aussi condamnables l'un que l'autre ; le premier est peut -être un peu plus primitif ... Il me semble que l'antisémisisme se rapproche de l'islamophobie (basée sur sur la crainte de la religion et de la culture islamique) avec une composante complotiste plus développée dans le 1er (voir partour une volonté de prise de pouvoiret des manoeuvres souterraines...)

  • jlegras le mardi 27 jan 2015 à 13:39

    le racisme anti-blanc sera-t-il concerné ? !

  • t.martin le mardi 27 jan 2015 à 13:33

    M4369955 : Il y a une différence de nature entre racisme et antisémitisme. Le racisme 'standard' considère une race comme inférieure, en tant que race. L'antisémisime est totalement différent : il considère rarement le peuple juif comme intellectuellement ou physiquement inférieur, au contraire : il phantasme plutôt autour de thèses complotistes, et de soi-disant tentaives de contrôle économique ou politique. C'est d'ailleurs en cela qu'il se rapproche de l'antisionisme.

  • raich2 le mardi 27 jan 2015 à 13:22

    C'est vrai M4369955 un homme reste un homme quelque soit son origine ou sa religion.Une seule remarque sur le rapport du nombre. Sur 100 français, 1 seul est juif et c'est la raison que le Président essaie de protéger les minorités, autrement nous sommes en égalité devant le seigneur

  • nibuj le mardi 27 jan 2015 à 13:16

    Berkowi, tu as raison, mais si tu n'as pas ces 550 000 personnes dans la poche, il te sera impossible de gagner une élection

  • M4369955 le mardi 27 jan 2015 à 12:59

    Pourquoi toujours distinguer l'antisémitisme du racisme ? l'antisémitisme est le racisme anti juif. Donc le racisme se suffit à lui seul, il englobe l'antisémitisme : à moins que ce type de racisme (anti juif) soit considéré comme pire que les autres types de racisme (anti noirs arabes ...) ? yen a marre ! un juif ne vaut pas plus ou moins qu'un arabe ou un noir !

  • berkowi le mardi 27 jan 2015 à 12:49

    @slivo : 550.000 personnes sur 66 millions d'habitants. C'est cela que vous appelez ratisser large ?