Hollande annonce la généralisation des mutuelles avant 2017

le
5
HOLLANDE ANNONCE LA GÉNÉRALISATION DES MUTUELLES AVANT 2017
HOLLANDE ANNONCE LA GÉNÉRALISATION DES MUTUELLES AVANT 2017

NANTES (Reuters) - François Hollande a annoncé vendredi la généralisation des mutuelles de santé pour l'ensemble des Français d'ici à 2017, notamment pour les retraités, lors de son intervention à Nantes devant le 41e congrès de la Mutualité française.

Il a également précisé le calendrier de sa réforme du tiers payant et promis une "modernisation" du code de la mutualité, esquissant ainsi les contours de la réforme du système de santé français d'ici la fin de son quinquennat.

"Si rien n'est fait, les retraités -– en tous cas, certains d'entre eux –- peuvent voir le coût de leurs garanties multiplié par trois", a déclaré le président français, confirmant les déclarations faites la veille par sa ministre de la Santé Marisol Touraine au même congrès.

"Je veux donc que la généralisation de la complémentaire santé soit effective d'ici 2017, afin qu'ils puissent conserver leurs garanties avec le même niveau de primes", a-t-il ajouté. "Par la suite, l'évolution de ces tarifs devra répondre à des critères objectifs, en fonction de l'âge."

François Hollande a proposé aux parlementaires, lors de son discours devant les représentants des mutuelles, "deux voies possibles" pour faire aboutir cette réforme.

La première serait d'améliorer la loi de 1989 sur la sortie des contrats de groupe, les coûts devant être "nécessairement répartis entre l'ensemble des assurés et des entreprises". 

SOLIDARITÉ

La seconde est de négocier des "contrats responsables, en ciblant davantage les aides fiscales et sociales pour renforcer la solidarité inter-générationnelle".

L'évaluation des aides de l’État dans le cadre de cette réforme devra être réalisée "d'ici la fin de l'année", a ajouté François Hollande.

"La généralisation de la complémentaire santé, ce n'est pas la généralisation de la loi du marché : c'est la généralisation de la solidarité envers tous les Français, pour que le marché soit laissé de côté sur certains aspects, notamment pour les plus âgés", a-t-il commenté.

François Hollande a également profité du congrès de la Mutualité française, passage obligé pour tous les présidents, pour préciser le calendrier de sa réforme du tiers payant.

Ce sera chose fait le 1er juillet 2015 pour les plus modestes, les bénéficiaires de l'aide à la complémentaire santé, puis étendu dès le 1er juillet 2016 aux patients couvert à 100 % par l'assurance-maladie et généralisé fin 2017.

Le président français a également promis une réforme du code de la mutualité, dans le cadre d'un projet de loi qui sera déposé au début de l'année 2016" pour moderniser la gouvernance et le statut des dirigeants.

"Une plus large place sera faite aux représentants des salariés et des entreprises au moment où les contrats collectifs vont devenir prédominants", a-t-il expliqué.

Le congrès de Nantes rassemble la quasi totalité des mutuelles de santé, soit 450 mutuelles couvrant près de 38 millions de personnes.

(Guillaume Frouin, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Alexccar le vendredi 12 juin 2015 à 16:05

    Le gros obligera donc les gens à avoir une mutuelle, à quel prix...

  • vologda2 le vendredi 12 juin 2015 à 16:04

    le petit francois marche avec les assureurs et prépare de le demantelement de la secu peut être...

  • groundze le vendredi 12 juin 2015 à 16:00

    si on a besoin de la mutuelle généralisée.... pour payer la campagne présidentielle de 2017

  • gdream le vendredi 12 juin 2015 à 15:56

    Plus simple, vous supprimez le monopole de la sécu et caisse de retraite et chacun pourra s'assurer auprès de l'assureur qui lui convient.Le problème se posera pour ceux bénéficiant de régimes spéciaux (comprendre bénéficies bien supérieurs aux cotisations), mais l'intérêt général ne prime t'il pas?

  • M940878 le vendredi 12 juin 2015 à 15:29

    pas besoin de mutuelle puisqu'il y a la CMU où on a pas besoin de cotiser , autant la généraliser