Hollande affirme par écrit son hostilité à la GPA

le
0
Dans une réponse à Christian Jacob, le chef de l'État refuse de confondre la circulaire Taubira avec une légalisation rampante de la Gestation pour autrui.

Bloc contre bloc: la guerre d'usure s'est poursuivie, vendredi, à l'Assemblée nationale, lors de l'examen de l'article 1 du projet de loi autorisant le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels. Pour Christian Jacob, le patron des députés UMP, «toute la filiation est battue en brèche par cet article» sur lequel son groupe a déposé 129 amendements de suppression. Menant d'une main de fer les débats, le président PS de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a rappelé aux députés qu'ils siégeraient tout le week-end sur ce texte, et n'a pas hésité à couper la parole à ceux qui, à droite comme à gauche, dépassaient leur temps de parole de deux minutes.

Les séances ont été ponctuées de nombreux rappels au règlement et demandes de suspension de séance, émanant notamment de Christian Jacob et d'He...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant