Hollande admet qu'il pourrait encore augmenter les impôts

le
0
« Dans l'idéal, le moins possible », a tout de suite corrigé le président lors de la traditionnelle interview du 14 Juillet, tout en avançant : « La reprise, elle est là. »

Jusqu'à présent, François Hollande assurait qu'il n'y aurait pas de prélèvement supplémentaire en 2014 sur les ménages, à l'exception de la hausse de TVA prévue au 1er janvier prochain (et déjà votée fin 2012) et de quelques coupes dans les niches fiscales. Las, la situation économique est telle que le chef de l'État a dû réviser son «idéal». Et avouer qu'il y aurait des hausses d'impôts l'année prochaine. «Nous avons et allons faire des économies», a promis le chef de l'État qui a demandé au premier ministre d'en faire, dans le budget 2014, «autant que possible». D'ailleurs «il y aura moins de dépenses en 2014 qu'en 2013», a-t-il promis: 1,5 milliard de moins pour l'État, hors charge de la dette et pension, 100 millions si l'on réintègre ces éléments.

Mais en raison du «sérieux budg...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant