Hollande accuse Sarkozy de faire campagne avec violence

le
1
FRANÇOIS HOLLANDE ACCUSE NICOLAS SARKOZY DE FAIRE CAMPAGNE AVEC VIOLENCE
FRANÇOIS HOLLANDE ACCUSE NICOLAS SARKOZY DE FAIRE CAMPAGNE AVEC VIOLENCE

PARIS (Reuters) - François Hollande a accusé dimanche Nicolas Sarkozy de faire campagne avec violence et a dit y voir un aveu de faiblesse de la part du président sortant, en retard sur le candidat socialiste dans les sondages pour l'élection présidentielle.

"Le candidat sortant s'est déclaré, il fait campagne avec violence, avec agressivité, c'est bien la forme qu'il a choisie", a déclaré François Hollande sur BFM-TV, quelques heures après un meeting de Nicolas Sarkozy à Marseille au cours duquel le chef de l'Etat a redoublé ses attaques contre son rival.

"La violence et l'insulte, c'est un signe de faiblesse", a ajouté le candidat socialiste avant d'insister sur la nervosité dont fait preuve, selon lui, Nicolas Sarkozy.

"Il y a un peu d'agitation, c'est dans son tempérament, et aussi, peut-être un peu d'inquiétude", a-t-il dit. "Mais moi je ne me laisserai pas dissiper. Ce n'est pas parce qu'il y en a un qui veut vous chercher dans la cour de récréation que vous êtes obligés de le suivre dans ce pugilat. Je m'y refuse."

François Hollande a accusé en outre Nicolas Sarkozy d'être le candidat du "peuple de l'argent" et de n'avoir fait "aucune proposition nouvelle". Il lui a également reproché d'avoir mis en place un "Etat UMP".

Le candidat socialiste a aussi été interrogé sur ses revirements dans ses déclarations concernant son attitude envers la finance.

"Ce que j'ai dit sur la finance, je le maintiens. Elle est notre adversaire quand elle devient folle", a-t-il dit.

Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Orange37 le lundi 20 fév 2012 à 00:31

    @cafcrem : à la médiocrité, la caricature il est effectivement préférable de ne pas répondre. Sarkozy a commencé son quinquennat par l'insulte, il continue à se répandre en invectives...