Hollande à La Havane : la Légion d'honneur pour le chef de l'église cubaine

le
4
Hollande à La Havane : la Légion d'honneur pour le chef de l'église cubaine
Hollande à La Havane : la Légion d'honneur pour le chef de l'église cubaine

En l'absence de toute opposition politique légale à Cuba, l'Eglise catholique fait jusqu'à nouvel ordre figure de rare contrepoids au régime communiste. Faute de pouvoir saluer ouvertement la dissidence, c'est à un Cubain critique que le président français François Hollande, en visite à La Havane depuis ce lundi, a choisi de décerner la Légion d'honneur : le cardinal Jaime Ortega, chef de l'Eglise cubaine, qui s'est imposé ces dernières années comme interlocuteur politique du gouvernement de Raul Castro.

Lors d'une cérémonie tenue à la résidence de l'ambassadeur de France Jean-Marie Bruno à La Havane, M. Hollande a salué «ce que le cardinal a fait pour et avec ce pays». «Vous y avez consacré votre vie comme homme d'Eglise. Vous avez fait aussi en sorte d'apaiser, de trouver des solutions parfois. Ce qui n'était pas forcement aisé. Vous continuez à favoriser l'ouverture de Cuba, d'ailleurs il y aura la visite du pape François à Cuba» en septembre prochain, a déclaré le président français.

Un intermédiaire dans le rapprochement cubano-américain

«Si la République française voulait faire ce geste, c'est parce que vous avez contribué à ouvrir Cuba au monde et contribué au dialogue et à l'apaisement», a-t-il ajouté, soulignant également le rôle d'intermédiaire joué par le prélat en marge des négociations sur le rapprochement entre Cuba et les Etats-Unis. «Vous avez également été le messager de confiance (du pape François) durant les trop longues négociations entre Cuba et les Etats-Unis. C'est par votre intermédiaire qu'il y a pu y avoir cette normalisation des relations. C'est une étape importante. La France, à sa place, aidera, accompagnera ce processus», a ajouté M. Hollande.

De son côté, le cardinal de 78 ans a tenu à souligner l'implication du pape dans le dégel entre La Havane et Washington, annoncé en décembre dernier. «Il a été sollicité pour être un peu médiateur dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki le lundi 11 mai 2015 à 18:48

    Tiens, le premier laïc reconnaît le rôle de l'Eglise ? Comme c'est bizarre !

  • glitzy le lundi 11 mai 2015 à 18:27

    Par contre, que chaque préfet et fonctionnaire d'un certain niveau la reçoit ex officio est naturellement le comble du ridicule. Mais tout ce qui ne coûte pas grand-chose est dévalorisé dans le temps par un usage excessif. Cf. les titres de noblesses pendant l'Absolutisme, quand ils ne représentaient plus aucun pouvoir réel.

  • glitzy le lundi 11 mai 2015 à 18:25

    Oui, dans l'esprit de Napoléon, c'était pour des soldats français qui avaient tué d'autres personnes et survécu pour l'aider à assouvir ses rêves de gloire et d'empire. J'admire Bonaparte consul, je déteste Napoléon empereur. Qu'on la donne dans une lecture plus moderne à des gens qui font indubitablement le bien, en courant aussi des risques personnels, ne me choque pas.

  • frk987 le lundi 11 mai 2015 à 18:16

    Pauvre Légion d'Honneur, dans l'esprit du créateur , Napoléon premier, c'était pour les héros Français qui avaient mis en danger leur propre vie. Maintenant c'est un machin qui sera bientôt en vente libre dans les supermarchés. Ma foi, les .. qui acceptent ces hochets ne valent pas mieux que ceux qui les décernent.