Hollande à Carcassone : Sarkozy dénonce «la confusion des genres»

le
0
Hollande à Carcassone : Sarkozy dénonce «la confusion des genres»
Hollande à Carcassone : Sarkozy dénonce «la confusion des genres»

Inversion des rôles. Nicolas Sarkozy dénonce avec force, dans une interview à paraître ce jeudi dans «Le Figaro», «la confusion des genres» entretenue, selon lui, par François Hollande lors de son meeting de Carcassonne (Aude). Ironie de l'histoire, il y a trois ans et demi, c'est lui que le PS surnommait «le président candidat».

Depuis, Sarkozy a quitté l'Elysée pour la rue de Vaugirard. Et c'est désormais lui qui pointe la double-casquette de son successeur. François Hollande est allé «défendre la réforme (du collège) dans une réunion qu'il a qualifiée lui-même de meeting électoral», dénonce le président de l'UMP qui y voit la preuve qu'«il méprise les Français, en ne s'adressant qu'à des militants socialistes sur un sujet qui concerne pourtant tous les Français».

Sarkozy dénonce surtout la «confusion des genres d'un président qui en est à son deuxième déplacement de ce type, dans lequel on ne sait pas si c'est le président de la République ou le candidat à la future présidentielle qui s'exprime». Mardi soir, Hollande a non seulement soutenu la réforme du collège, mais il est revenu sur le «chemin parcouru» depuis le début de son quinquennat et «ce qui reste à faire» d'ici 2017, dans un long discours à fortes connotations pré-électorales, partagé entre bilan et perspectives.

«Il doit aujourd'hui expliquer aux Français qui a financé le meeting politique de Carcassonne. Est-ce l'Elysée ? Est-ce le gouvernement ? Est-ce le Parti socialiste ? L'entrée en campagne du candidat François Hollande ne doit pas être financée par les contribuables», tempête pour sa part le député UMP de l'Yonne, Guillaume Larrivée, dans un communiqué.

Une exigence qui ne manque pas de sel, lorsque l'on se souvient qu'à l'hiver 2011, les rôles étaient diamétralement inversés. Le président de la République d'alors, qui ne s'est pas encore déclaré candidat à sa succession, Nicolas Sarkozy, multiplie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant