Hollande à 24% d'avis favorables, nouveau record d'impopularité

le
3
Hollande à 24% d'avis favorables, nouveau record d'impopularité
Hollande à 24% d'avis favorables, nouveau record d'impopularité

François Hollande perd encore 3 points de popularité en octobre, tombant à 24% d'avis favorables contre 27% en septembre et marquant ainsi un record d'impopularité, selon un sondage Ipsos réalisé pour Le Point* et publié ce lundi. Il s'agit du score le plus faible jamais mesuré pour un chef de l'Etat depuis la création de ce baromètre en 1996, précise Ipsos, qui situe ce score dans le contexte fait de «couacs au sein du gouvernement, réforme de la fiscalité et des retraites et chiffres du chômage erronés».

? Valls caracole en tête. Au palmarès des leaders politique, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls retrouve la première place, avec 56% d'opinions favorables contre 48 un mois plus tôt. Ceux qui lui sont défavorables ne sont plus que 32%, contre 38% en septembre. Manuel Valls détrône Alain Juppé, malgré la relative stabilité du score de ce dernier, qui passe de 51% à 50% d'opinions favorables. Le ministre de l'Intérieur doit ce résultat surtout «à la hausse spectaculaire mesurée auprès des sympathisants de l'UMP» (+24 points, soit 70% de jugements favorables). Mais, souligne Ipsos, «si ses déclarations sur les Roms ont incontestablement séduit à droite, elles ont aussi heurté une partie de la gauche».

? Hollande déçoit même à gauche. Parmi les personnes interrogées sur l'action du président de la République, les opinions défavorables progressent de 68 à 71%. A gauche, les mécontents passent de 41 à 49%, y compris les sympathisants du PS (de 35 à 40%). Au MoDem, leur proportion monte de 72 à 79%, et au Front national de 88 à 95%, alors qu'elle baisse parmi les partisans de l'UMP, de 92 à 90%.

? Ayrault reste stable. La popularité du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, elle, reste presque stable, avec un recul de 27 à 26% d'opinions favorables, les avis défavorables restant inchangés à 63%, par rapport à septembre. Sa popularité baisse parmi les sympathisants de la gauche (de 50 à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8412500 le lundi 14 oct 2013 à 19:51

    les deux font la paire 24% et 26% NO COMMENT

  • M8869453 le lundi 14 oct 2013 à 19:34

    Les socialistes sur la photo avaient carrément plus d'allure à l'époque !

  • M1531771 le lundi 14 oct 2013 à 19:13

    24 % cela représente la totalité des fonctionnaires et leurs proches ! Non ?