Holcim s'assure 87,5% du capital de Lafarge avec son OPE-AMF

le , mis à jour à 12:38
0

* L'AMF estime que l'offre d'échange a une "suite positive" * L'OPE était conditionnée à l'apport d'au moins 2/3 du capital * Dernière ligne droite avant la naissance de LafargeHolcim * Première cotation des actions nouvelles le 14 juillet (Actualisé avec précisions) PARIS, 8 juillet (Reuters) - Holcim HOLN.VX est en mesure de détenir 87,46% du capital et au moins 81,47% des droits de vote de Lafarge LAFP.PA selon le résultat provisoire de l'offre publique d'échange (OPE) lancée par le cimentier suisse sur les actions de son homologue français, a annoncé mercredi l'Autorité des marchés financiers (AMF). L'AMF a souligné dans un avis que les conditions minimales requises dans le cadre de l'offre étaient satisfaites et que l'OPE avait donc une suite positive. Le succès de l'offre publique d'échange était conditionnée à l'apport d'au moins deux tiers des actions Lafarge. Le résultat définitif de l'OPE sera publié au plus tard le 9 juillet et la cotation en Bourse des nouvelles actions LafargeHolcim sur Euronext doit débuter le 14 juillet. Sous réserve de confirmation par l'AMF, une réouverture de l'offre est prévue du 15 au 28 juillet selon un calendrier indicatif. Vers 12h00, l'action Lafarge gagne 1,46% à 59,86 euros tandis qu'à Zurich, à la même heure, Holcim prend 1,09% à 9,40 francs suisses. "Nous reprenons notre couverture de l'entité fusionnée avec une recommandation à surpondérer", commente JPMorgan dans une note. "Nous pensons que les actions vont surperformer le secteur après la clôture de la fusion (...) tandis qu'un point sur la stratégie et les synergies de la part du management d'ici décembre devrait fourni un catalyseur positif." Le mariage des deux cimentiers, dévoilé en avril 2014, a failli capoter en mars quand le groupe suisse a contesté le choix du PDG de Lafarge, Bruno Lafont, comme directeur général du futur LafargeHolcim, et a réclamé un ratio d'échange qui lui soit plus favorable. Les deux parties ont finalement abouti à un accord en vertu duquel le premier directeur général du futur groupe sera un autre responsable de Lafarge, Eric Olsen, tandis que Bruno Lafont deviendra co-président non-exécutif de LafargeHolcim. Le nouveau numéro un mondial du ciment, du béton et des granulats né de la fusion devrait peser plus de 35 milliards d'euros de chiffre d'affaires au total dans une centaine de pays avec près de 130.000 salariés. Il vise 1,4 milliard d'euros de synergies au terme de la phase d'intégration, prévue pour durer entre 12 et 18 mois. Le projet a été approuvé par la Commission européenne en décembre dernier en échange de 6,5 milliards d'euros de cessions d'actifs à l'irlandais CRH CRH.I . (Benjamin Mallet et Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant