"Hola Habana !", les Rolling Stones montent sur scène à Cuba

le
0
    LA HAVANE, 26 mars (Reuters) - Les Rolling Stones, naguère 
considérés par le régime cubain comme une incarnation de la 
"déviance idéologique", se sont produits vendredi soir à La 
Havane pour la première fois de leur longue carrière. 
    Le concert gratuit du groupe britannique sur les pelouses de 
la Ciudad Deportiva s'est ouvert vers 21h30 (01h30 GMT samedi) 
par "Jumpin' Jack Flash", un titre enregistré en 1968. A 
l'époque, la musique des Stones circulait sous le manteau dans 
l'île communiste. 
    Leur concert clôt une semaine riche en symboles à La Havane, 
avec la venue de Barack Obama en visite officielle, de dimanche 
à mardi, la première d'un président des Etats-Unis en 88 ans. 
    Les premiers spectateurs étaient arrivés 18 heures avant le 
début du spectacle. Angela Menendez, femme de ménage dans un 
hôpital, était de ceux-là: "J'aime tant Mike Jagger. J'ai 
toujours rêvé de cela. Savoir qu'il serait là m'a privée de 
sommeil", explique-t-elle. 
    Plus loin dans la foule, Juan Carlos Leon, 57 ans, exulte. 
"Pour moi, c'est une consécration. J'ai attendu cela toute ma 
vie. Les Stones sont les plus grands." 
    Les Stones se sont formés à Londres en 1962, trois ans après 
la révolution castriste. 
    Bien que Britanniques, ils ont été classés comme subversifs 
et incarnant l'impérialisme par les autorités communistes de 
l'île et leur musique a longtemps été interdite d'antenne sur 
les médias audiovisuels publics. 
    "Les temps changent partout", a confié Jagger, aujourd'hui 
âgé de 72 ans, à son arrivée à l'aéroport de La Havane, jeudi. 
 
 (Daniel Trotta; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant