Hoffenheim tient tête au Bayern, Aubameyang plante un quadruplé

le
0
Hoffenheim tient tête au Bayern, Aubameyang plante un quadruplé
Hoffenheim tient tête au Bayern, Aubameyang plante un quadruplé

Hoffenheim est allé chercher un joli point sur la pelouse du Bayern (1-1). Mais au-delà de ce duo d'invaincus, la Bundesliga a été marquée par la chute sans fin d'Hambourg, étrillé par un Dortmund (2-5) qui a pu compter sur un quadruplé d'Aubemayang et une passe décisive pour Ousmane Dembélé.

Hambourg SV 2-5 BV 09 Borussia Dortmund

Buts : N. Müller (55e, 82e) pour le HSV / Aubemeyang (4e, 23e, 27e, 48e), Dembélé (76e) pour Dortmund

Au moment où Aubameyang marque son triplé, après seulement 27 minutes, le HSV se retrouve dans une position catastrophique et invraisemblable. Menés 0-3, les joueurs de Hambourg ont alors encaissé plus de triplés qu'ils n'ont mis de buts. Et ils ne peuvent vouloir qu'à eux-mêmes, car ils ont rendu la chose facile à PEA. D'un arrêt moyen de René Adler à un alignement indigne d'une équipe de Bundesliga, Aubameyang n'a pas forcé pour mettre ses trois buts. Alors, certes, le Dino a réagi légèrement en seconde période et bousculé le BvB, notamment grâce à la qualité de son buteur Nicolaï Müller. Mais après dix journées, si le HSV a marqué un but de plus que le Tasmania Berlin de 65/66, il n'a toujours pas gagné la moindre rencontre. Cela devient très inquiétant, non, Uwe Seeler ?



FC Bayern Munich 1-1 TSG 1899 Hoffenheim

Buts : Zuber csc (34e) pour le Bayern // Demirbay (16e) pour Hoffenheim

Dans ce duel entre équipes invaincus cette saison, Hoffenheim prend les choses par le bon bout, avec culot. Kevin Vogt allume la mèche d'une jolie passe en profondeur vers Amiri. Le centre en retrait trouve Demirbay, dont la reprise pleine lucarne ne laisse même pas Neuer brillé. Hoffenheim surprend tout le monde et pense pouvoir faire tomber le Rekordmeister pour la première fois de son histoire. Mais le Bayern ne peut pas laisser les choses en l'état. Robben donne du rythme, Zuber envoie le ballon dans son propre but et il faut un excellent Baumann et un poteau résistant pour empêcher le FCB de remporter la rencontre en deuxième période. Si Hoffenheim a souffert pendant 45 grosses minutes, Julian Nagelsmann tient son exploit. Et si la Ligue des champions était pour…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant