Hockey sur glace - World Cup : Fasel pas inquiet pour l'avenir du tournoi olympique

le
0
Hockey sur glace - World Cup : Fasel pas inquiet pour l'avenir du tournoi olympique
Hockey sur glace - World Cup : Fasel pas inquiet pour l'avenir du tournoi olympique

Alors que le NHL a décidé de faire renaître « sa » World Cup et pourrait empêcher ses joueurs de participer aux prochains Jeux Olympiques, le président de la Fédération Internationale de hockey sur glace René Fasel a assuré ne pas être inquiet à ce sujet.

Le hockey sur glace mondial semble à la croisée des chemins. Alors que la Fédération Internationale (IIHF) organise chaque année le championnat du monde, la NHL a décidé de faire renaître l’ancienne Canada Cup, devenue depuis la World Cup après douze années d’hibernation. L’édition 2016 de cette compétition rassemblera des joueurs évoluant uniquement dans la Ligue nord-américaine dans six sélections nationales (Canada, Etats-Unis, Suède, Finlande, Russie et République tchèque) alors que deux sélections complèteront le plateau : un Team Europe avec les meilleurs joueurs des nations non représentées et un Team North America avec les meilleurs joueurs de moins de 23 ans issus du Canada et des Etats-Unis. Un tournoi, prévu pour être organisé tous les quatre ans, qui vient en confrontation directe avec la participation des joueurs NHL aux Jeux Olympiques plus qu’avec le championnat du monde IIHF, dont la prochaine édition aura lieu en mai prochain à Paris et à Cologne. Une situation tendue qui n’effraie pas le président de l’IIHF, René Fasel.

Fasel : « La NHL veut un produit qui lui rapporte quelque chose »

Ce dernier va faire le déplacement à Toronto pour le lancement de la compétition ce week-end et assure être curieux de voir ce qui va se passer. « Je me réjouis, je suis curieux ! Ce sera intéressant, il y aura du spectacle, assure dans un entretien accordé au quotidien suisse Le Matin le président Fasel. Les meilleurs joueurs de la planète seront là, il y aura de la qualité sur la glace. Après, on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre. Le format est particulier. Certains puristes risquent de ne pas aimer. Mais au début, il y a toujours des sceptiques. C’est normal… Quant à moi, c’est quelque chose que je ne veux pas manquer car j’aime le hockey ! » Un tournoi qui vient alors que le Comité International Olympique songe à mettre un terme à sa participation financière aux frais d’assurance et de déplacement des joueurs NHL qui, en contrepartie, met sa saison entre parenthèse le temps des JO. Une problématique que René Fasel assure comprendre. « Il faut bien se rendre compte que le sport que le sport professionnel, de nos jours, est avant tout un grand business, assure le président de l’IIHF. Pour payer les meilleurs athlètes du monde, il faut bien générer de l’argent quelque part ! La NHL, aujourd’hui, veut un produit qui lui rapporte quelque chose d’un point de vue financier, ce qui n’est pas le cas avec les Jeux Olympiques. D’autant plus que le CIO ne veut plus prendre en charge les frais d’assurance et de déplacement… »

Fasel : « Il y aura toujours du bon hockey aux JO »

Cette World Cup de hockey, si elle confirme son installation dans le calendrier mondial, pourrait à terme quand même faire l’ombre au championnat du monde, qui se déroule hors saison NHL. Cette dernière pouvant toujours décider de ne pas autoriser les franchises à libérer leurs joueurs pour aller en sélection. Mais, là aussi, ce n’est pas une perspective qui effraie René Fasel, ouvert même à une collaboration étroite entre l’IIHF et la NHL. « On pourrait très bien imaginer qu’en cas de succès, la NHL nous dise : venez, rejoignez-nous et organisons ce tournoi en février... », soit à une date qui ferait les affaires de tout le monde dans le calendrier... et dans la même fenêtre que le tournoi olympique. Mais, à ce sujet, René Fasel est clair, rien n’est encore définitivement fixé. « Rien n’est décidé. Je sais que les joueurs de NHL, eux, aiment participer aux Jeux Olympiques, assure le président de l’IIHF. Mais ne vous inquiétez pas, il y aura toujours du bon hockey aux JO ! » Mais rien n’indique que ce sera à l’avenir avec les meilleurs joueurs au monde, qui évoluent en grande majorité en Amérique du Nord.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant