HLM : la nomination de Thomas Le Drian, le fils du ministre, passe mal

le
22
HLM : la nomination de Thomas Le Drian, le fils du ministre, passe mal
HLM : la nomination de Thomas Le Drian, le fils du ministre, passe mal

Thomas Le Drian, 29 ans, fils de Jean-Yves, le ministre de la Défense, a déjà une belle carrière. Diplômé de l'ISC Paris, 16e du classement des écoles de commerce françaises selon Challenges, le jeune homme a été nommé début janvier «chargé de mission auprès du Président du Directoire» André Yché au sein de la Société nationale immobilière (SNI). 

Cette filiale de la Caisse des dépôts (CDC), qui gère 275 000 logements sociaux ou intermédiaires, est le premier bailleur social de France. «Libération» s'interroge ce lundi sur cette nomination qui paraît disproportionnée au regard du «maigre» CV de Thomas Le Drian.

Ce dernier appartient même au comité exécutif de la SNI, comme le précise son site internet, un «Comex» qui ne comprend que 13 membres. Selon le quotidien, «des hauts cadres de la société, autrement plus expérimentés, n'en font pas partie (...). Certains se disent "un peu effarés"». Thomas Le Drian a également été nommé directeur du contrôle interne et du contrôle de gestion de la filiale de la SNI, Efidis, une entreprise sociale pour l'habitat francilien qui gère 48 800 logements.

Une man?uvre politique ?

Selon «Libération», «cette nomination contestée sert surtout à conforter André Yché dans ses fonctions de président du directoire de la SNI, alors qu'il a beaucoup craint pour son fauteuil avec le retour de la gauche au pouvoir». Il était «dans le viseur de nombreux élus socialistes et de pontes du milieu HLM (qui) lui reprochaient d'avoir beaucoup ?uvré pour faire avancer l'idée d'une marchandisation du logement social», avance le quotidien.

Avant ce nouveau poste, Thomas Le Drian était conseiller au cabinet de Jean-Pierre Jouyet, le directeur général de la CDC, a-t-on confirmé au sein de l'institution financière. Il n'apparaissait toutefois pas dans l'organigramme officiel, cette fonction n'étant pas répertoriée sur le site du groupe. Cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TheNasty le jeudi 6 fév 2014 à 16:27

    Ça me fait rappeler au fils Sarko introniser dans le quartier de la défense .

  • paspil le lundi 3 fév 2014 à 14:33

    pour assurer l'avenir de ses enfants il faut rentrer en politique et avec l 'alternance chacun s'y retrouve lol

  • crcri87 le vendredi 31 jan 2014 à 10:39

    Mettez le donc à l'AMF ou envoyez le à Bangui

  • rodan3 le mercredi 29 jan 2014 à 19:45

    eh oui.... socialiste mais népotisme de rigueur ... !!!

  • nebraska le mercredi 29 jan 2014 à 10:32

    Au moins je sais vers quelles études je pousserais mon enfant......la politique.

  • fbordach le lundi 27 jan 2014 à 20:34

    Mince, mais son père fait parti du camp des justes et des vertueux! Décidément , moi président je serai irréprochable est tellement exemplaire et charismatique que ses ministres ne le respecte pas!

  • jyth01 le lundi 27 jan 2014 à 19:09

    Les donneurs de leçons se décrédibilisent chaque plus... Ils ont pourtant aboyé comme des chacals après Sarko!

  • NYORKER le lundi 27 jan 2014 à 19:04

    " A déjà une belle carrière" oui si on compte ses années de maternelle d, de primaires et toutes les autres années passées à l'école ça doit faire au moins 25 ans de carrière. J'appelle le petit journal de Canal+ pour leur dire ...mais ça m'étonnerait que ça fasse l'actu comme pour le fils de Sarko , pas plus expérimenté

  • mark92 le lundi 27 jan 2014 à 19:03

    Plus une annonce sans un scandale. Ou va la France ??

  • miez1804 le lundi 27 jan 2014 à 15:39

    paraît disproportionnée au regard du «maigre» CV de Thomas Le Drian:Ah Moi President et sa ripouxblique irreprochable, voici le CV! Bouffon.s