Histoire-géo : les programmes allégés en 3e et en terminale

le
1
Le ministre de l'Éducation nationale répond à une revendication des enseignants et des parents. Le temps consacré à de Gaulle et à la construction européenne sera nettement réduit.

Le moment est plutôt mal choisi. À la veille de la visite historique de François Hollande et de son homologue allemand, Joachim Gauck, ce mercredi à Oradour-sur-Glane, commune de la Haute-Vienne où fut perpétrée la pire atrocité nazie en France occupée, le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, a annoncé un «allégement» dès cette année des programmes d'histoire-géographie. Ce sont les classes de troisième et de terminale générale (séries littéraire et économique et sociale), ainsi que les premières et terminales professionnelles, qui sont visées par cette mesure. Encore une fois, le timing choisi par le gouvernement laisse perplexe.

Mais si le paradoxe est frappant, Vincent Peillon ne fait toutefois que répondre à une revendication unanime des enseignants et des ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2280901 le mercredi 4 sept 2013 à 10:48

    à force d'alléger les programmes les profs ne feront plus que de la garderie