Histoire d'un rapport qui dérange le gouvernement

le
0
RÉCIT - Les pistes échafaudées par le commissaire général à l'investissement Louis Gallois se heurtent aux contraintes de l'Élysée.

Aix-en-Provence. Deuxième week- end de juillet. Comme chaque année, le Cercle des économistes organise dans l'ancienne capitale de la Provence trois jours de débats, où se retrouvent la crème des dirigeants et des économistes des quatre coins du monde. Autant pour participer aux nombreuses tables rondes que pour assister au Festival d'art lyrique qui se tient à cette même période.

Samedi 7 juillet, 15 heures, dans l'amphi surchauffé Bruno Étienne de Sciences Po. L'après-midi s'ouvre sur une table ronde intitulée «Les entreprises à la pointe de la relance du monde occidental». «Qui va faire repartir les économies? Pas facilement les États, tenus de réduire les déficits et les dettes publics ; pas les ménages, surendettés et confrontés à la hausse du chômage. Restent les entreprises pour investir et créer des emplois...», résume le programme.

Il n'a pas le sentiment de trahir son camp

Sur la scène, pour débattre, Henri Proglio, le patron d'EDF, et Lou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant