Hiroshima accroche le podium !

le
0
Hiroshima accroche le podium !
Hiroshima accroche le podium !

Au terme d'une partie plutôt vivante, les Japonais du Sanfrecce Hiroshima ont pris le meilleur sur leurs homologues chinois de Guangzhou (2-1). Un résultat mérité et obtenu dans la difficulté, jusque dans les dernières minutes grâce à un Douglas on ne peut plus efficace.

Sanfrecce Hiroshima 2-1 Guangzhou Evergrande

Buts : Douglas (70e, 82e) pour Hiroshima // Paulinho (3e) pour Guangzhou

Même si le Mondial des clubs est largement moins suivi que la Coupe du monde que chacun connaît, il reste une compétition internationale reconnue que les participants veulent jouer à fond. Et si, entre Japonais et Chinois, la victoire finale était à oublier depuis leur élimination en demi-finales – Hiroshima par River et Guangzhou par Luis Suárez –, il restait une place sur le podium à glaner. Place que Guangzhou avait loupée de très peu en 2013. Mais les hommes de Scolari n'ont pas retenu la leçon. Opportunistes en première mi-temps, devant au score pendant les trois quarts du match, ces derniers ont perdu une fois de plus au pied du podium, la faute à un très bon Douglas, auteur d'un joli doublé.

Paulinho et Mei Fang casques d'or

Ce dimanche, pour la petite finale du Mondial des clubs, les deux équipes sur la pelouse du Nissan Stadium, au Japon, étaient frustrées. Frustrées de ne pas avoir pu atteindre la grande finale de la compétition, la faute à un Barça injouable pour Guangzhou et à un River Plate trop fort dans sa tête pour Hiroshima. En somme, il fallait en vouloir plus que l'autre pour accrocher une médaille au terme de la partie. Et, dès les premières secondes de jeu, ce sont les visiteurs qui s'installent dans le camp japonais. Une domination qui ne met pas longtemps à se concrétiser au tableau d'affichage. 3 minutes exactement. Le premier corner de la partie en faveur de Guangzhou est joué à deux, et centré sur le crâne d'Elkeson. Problème, le portier japonais repousse le cuir plein axe, frappé de nouveau par Gao Lin, directement sur la tête de Paulinho (3e).

Le coup de massue est donc très rapide pour Hiroshima, qui ne perd pas le nord pour autant et se rue à l'attaque pour égaliser. Par Mikić d'abord, très actif sur son côté droit, mais aussi et surtout par Satõ, qui manque de marquer d'un coup de casque sur un bon centre de Shimizu, la faute à une détente parfaite d'Hayashi (22e), avant de frapper des pieds, imprécis (23e). Mais la plus belle occasion des locaux intervient juste avant la pause. Marutani reçoit un amour de passe d'Aoyama dans la zone décisive, crochète un joueur et se retrouve seul face au gardien. Battu. Mais…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant